Présence de Sainte Geneviève




Cette page restitue l'inventaire des localités présentant un lien avec Sainte Geneviève.
Les titres de localités sont figurées en orange pour les sites présentant un intérêt artistique, historique ou architectural. Les titres de localités en rouge permettent de repérer les sites ayant eu un lien diect avec Sainte Geneviève et l'indice (R), (M) ... joint donne un indice sur ce lien.
Les localités sont regroupées par région afin de mieux cerner les liens géographiques (en fin de page, on donne les coordonnées GPS des principaux sites afin de faciliter la recherche des lieux).
Plusieurs remarques sont à faire:
1- Certaines localités tiennent leur sources du vivant de Sainte Geneviève en particulier (V) pour les voyages, (M) pour les miracles ou (D) pour les propriétés concédées ou héritées. On s'aperçoit qu'une cohérence apparaît entre les récits de la 'VITA' et les 'légendes' rapportées dans les diverses localités tant pour les voyages que pour les domaines. Pour les domaines, on savait Sainte Geneviève propriétaire terrienne, en réalité, on reconnait celles héritées de son père à Nanterre, celles de sa marraine et les importants domaines reçus de Clovis dans le nord-est de Paris.
Pour les voyages, on reconnait ceux de Laon, à la rencontre de Chilpéric, ceux de Meaux pour ses propriétés, celui de Troyes (en 486) pour le ravitaillement de Paris et ceux du sud vers Orléans.
2- D'autres localités tiennent leur nom de Sainte-Geneviève postérieurement, soit en raison de la présence d'un site Génovefain (Abbaye, Ecole...), soit de miracles ultérieurs avérés C'est ainsi que le culte de Sainte Geneviève s'est propagé aussi bien par les abbayes de Sainte-Geneviève, plus tard la Congrégation de France, mais également par les voyageurs qui, faisant sa renommée, rendaient son image valorisante à l'occasion d'un miracle ou d'une faveur.
Pour tout cela, un rapprochement a été fait avec la localisation des différentes hiérarchies religieuses, des organisations civiles (granges dîmières...) afin de comprendre et conforter les traditions oralement rapportées. Nous laissons au lecteur le soin de juger l'étonnante répartition de ces sites en particulier en Seine-et-Marne, Aube, Aisne et Marne.
3- Enfin cet inventaire permet de localiser les reliques existantes, les oeuvres d'art de nature publique.
4- Faut-il rappeler la présence à Villeroy, près de Meaux, de la tombe de Charles PEGUY, auteur de ces admirables poëmes sur la Sainte que nous publions dans les archives, mort au combat le 5 septembre 1914, quelques jours avant l'arrêt miraculeux des troupes allemandes sur la Marne, précisément à l'emplacement des sites génovéfains majeurs que sont Barcy, Juilly et Trilbardou.




Les anciennes paroisses Sainte-Geneviève avant la révolution
Evéché de Meaux
Tous les villages proches de Meaux ont vécu à l'ombre de la cathédrale Saint-Etienne, de ses évêques et de son chapître cathédral (les chanoines). Certaines d'entre elles, « Filles de l'Evêché » (Germigny-l'Evêque, Varreddes, Villenoy) ou « Filles du Chapitre » (Barcy, Crégy, Fublaines), se sont retrouvées directement sous la juridiction du pouvoir religieux. D'autres, comme Trilbardou, dépendaient, par vassalité directe, de l'évêché de Meaux. Partout, les principaux monastères meldois (Chaage, Saint-Faron, Sainte-Céline) exploitaient fermes et terres agricoles.
Sainte Geneviève de Barcy (77).
Sainte Geneviève de Jaignes (77).
Sainte Geneviève de Magny-le-Hongre (77).
Sainte Geneviève de Trilbardou (77).
Evéché de Beauvais
Evéché de Chartres
Sainte Geneviève de Feucherolles (78).
Evéché d'Evreux
Evéché de Paris
Sainte Geneviève d'Asnières-sur-Seine (92).
Sainte Geneviève de Coubert (77).
Sainte Geneviève d'Epinay-sous-Sénard (91).
Sainte Geneviève de Jossigny (77).
Sainte Geneviève de La-Chapelle (75).
Sainte Geneviève de Puiseux-en-France (95).
Sainte Geneviève et Saint Denis de Rosny-sous-Bois (93).
Sainte Geneviève de Sainte-Geneviève-des-Bois (91).
Saint Rémy et Sainte Geneviève de Vanves (92).
Evéché de Rouen
Evéché de Senlis
Evéché de Sens
Sainte Geneviève de Bonnevaux (91).
Sainte Geneviève de Cucharmoy (77).
Sainte Geneviève de Diant (77).
Sainte Geneviève de Héricy (77).
Sainte Geneviève de La-Chapelle-la-Reine (77).
Sainte Geneviève de Montigny-Lencoup (77).
Sainte Geneviève de Montigny-le-Teigneux (77).
Sainte Geneviève de Mouy-sur-Seine (77).
Evéché de Soissons
Evéché de Troyes
---------------------------


Les confréries
De nombreuses confréries de Sainte Geneviève ont vu le jour:
Paris: Porteurs de la Châsse
Louveciennes
Sainte-Geneviève des Bois
Goussainville
Liège


Codes de localisation
(R) Présence de reliques
(D) Existence d'un domaine agraire ou forestier appartenant à Sainte Geneviève
(M) Réalisation de miracles
(P) Processions disparues ou existantes
(C) Confrérie de Sainte Geneviève
(V) Vénération du culte


Paris

A tout seigneur, tout honneur, le centre de dévotion à Sainte Geneviève reste l'église Saint-Etienne-du-Mont à Paris, place du Panthéon.
Cette partie du Vème arrondissement trouve son origine dans la basilique du Mont construite par Clovis à la fin du Vème siècle où furent enterré Clovis lui-même, sa femme Clotilde mais aussi Sainte Geneviève. On trouve concentré sur cette place tout ce qui fût construit par la congrégation des Génovefains, leur Abbaye devenue Lycée Henri IV, leur collège devenu l'actuelle bibliothèque Sainte-Geneviève, l'église Sainte-Geneviève voulue par Louis XV, achevée au 1er empire et devenue Panthéon.

Eglise Saint-Etienne du Mont (R):
Sanctuaire principal de Sainte Geneviève, Saint-Etienne-du-Mont fait l'objet d'une page particumière. De nombreuses oeuvres y illustrent Sainte Geneviève:
Sur le portail d'entrée à gauche, on distingue la statue de la Sainte avec un mouton à ses pieds.
Deux tableaux de la procession de la Châsse par François de Troy et Largillière.
Le premier est un 'ex-voto' à Sainte Geneviève du peintre de Troy (1726): "La France implore la protection de sainte Geneviève pour faire cesser une espèce de stérilité dont elle fut affligée en 1725". Les personnages représentés sont : Pierre Antoine de Castagnère, conseiller d'Etat et de l'Echevinage, E. Laurent, Mathieu Goudin, Jean Hebert, J. F. Bouquet, Antoine Morvan, procureur et avocat du roi et de la Ville, J. B. Taitbout, greffier du roi, Jacques Boucot, receveur. Jean-François de Troy (1679-1752). Peint à la suite de la famine de 1725, ce tableau était l'un des quatre ex-voto qui ornaient à l'abbaye Sainte-Geneviève (démolie au 19e siècle) le tombeau de la sainte. Mis en place le 17 juillet 1726, transporté en 1793 au dépôt des Petits Augustins, il passa dans la collection du cardinal Fesch et fut rendu par celui-ci, en même temps que l'ex-voto peint par Largiliière, à l'église Saint-Etienne-du-Mont, en 1811.
Le second est un 'ex-voto' de Largillière.Fonctions combinées. Les portraits sont ceux de MM. Claude Bose, prévôt des marchands, Ch. Puylon, Ch. Sainfray, Th. Bazin et L. Baudran, échevins, Max Titon procureur de la Ville, J. M. Mitantier, greffier, N. Boucot, receveur, et au premier plan, Largillière lui-même, aux côtés de son ami Santeuil, qu'il eut la malice de peindre vêtu de noir au lieu de le revêtir de l'aube blanche des chanoines de Saint-Victor, ce qui provoqua une réclamation en vers latins de la part de Santeuil. Nicolas de Largillière (1656-1752). Peinte pour réaliser le voeu fait pendant la famine de 1694, cette toile fut solennellement inaugurée en août 1696, à l'abbaye de Sainte-Geneviève où elle resta jusqu'à la Révolution. Elle en sortit toutefois pour figurer au Salon de 1699. A. Lenoir la reçut en dépôt aux Petits Augustins en mai 1793. Elle figure sous le titre "une allégorie relative à sainte Geneviève" dans l'état daté de 1795 des tableaux déposés aux Petits Augustins, avec le n°947. Passée dans la collection du cardinal Fesch, la toile fut rendue en même temps que l'"ex-voto" peint par de Troy le Fils, en 1811. Restauré en 1876 par M. Charles Maillot.
Vitrail à compartiments sur la vie de Sainte Geneviève du verrier Riquier (1877).
Sainte Geneviève distribuant du pain aux parisiens ; elle arrête Attila ; Apparition de sainte Geneviève ; Mort de sainte Geneviève.
Chapelle Sainte-Geneviève:
Vitrail à compartiments sur la vie de Sainte Geneviève du verrier Riquier (1877).
Sainte Geneviève et les évêques d'Auxerre et de Troyes ; elle rend la vue à sa mère ; elle fait voeu de virginité ; elle rêve à l'Enfer.
Salle des catéchistes:
vitrail XVIIème sur Sainte Geneviève.
Vitrail du bas-côté droit des verriers Riquier et Steineeil: Sainte Geneviève bénie par les évêques d'Auxerre et de Troyes ; elle garde ses moutons ; elle prend le voile ; elle reçoit de saint Germain la médaille ; pénitences de sainte Geneviève ; elle guérit sa mère ; elle sauve Paris d'Attila ; elle se renferme dans l'ancienne église du baptistère ; sa lapidation ; sa glorification (dans le couronnement).


Panthéon:
Le Panthéon est l'ancienne église Sainte-Geneviève voulue par Louis XV et construite d'après les plans initiaux sous la responsabilité de l'Abbaye de Sainte-Geneviève qui enn occupait les terrains. Une page spécifique sur le Panthéon est consacrée à son histoire et son patrimoine artistique.
Statue de Guillaume: Sainte Geneviève en bergère accompagnée d'un mouton porte la nef de Paris.
Un groupe de Chapu: Rencontre de Sainte Geneviève à Nanterre avec Saint Germain.
Les fresques de Puvis de Chavannes:
-ici, Sainte Geneviève, enfant, prie au pied d'un arbre.
-là, elle est présentée à Nanterre à Saint Germain et Saint Loup.
-là, Sainte Geneviève veille sur Paris.
-là, Sainte Geneviève ravitaille Paris avec des barques.
La fresque d'Elie Delaunay où Sainte Geneviève rassure les Parisiens à l'approche d'Attila.
Jean-Paul Laurens décrit la scène de la mort de Sainte Geneviève.
Maillot peint la procession de la Châsse.
Le Baron Gros, peint le triomphe de Sainte Geneviève.


Eglise Saint-Louis-en-l'Ile:
Chapelle Sainte-Geneviève de François Le Vau


Eglise Saint-Nicolas-du-Chardonnet:
Décoration de la façade gauche de Sainte-Geneviève et Saint-Denis (XVIIème).
Tableau, école française du 17ème, représentant Sainte Geneviève.

Eglise Saint-Séverin:
Chapelle Sainte-Geneviève: Vitrail d'Emile Hirsch représentant la Sainte (fin XIXème).
Vitrail de la nef (XVème): Sainte Geneviève et Saint Séverin.

Eglise Saint-Médard:
Un tableau attribué à Watteau mais réellement peint par Raoux représente Sainte-Geneviève en bergère, lisant, une houlette entre ses bras.
Chaire dont la décoration sculptée présente des figures de saints dont Sainte Geneviève datée de 1718.
Vitrail, allégorie de Sainte Geneviève de Pauline Peugniez, Paul Bony, Adeline Hébert-Stevens peintres-verriers (1930).

Notre-Dame (R)(M):
Notre-Dame de Paris détient la Châsse de Sainte Geneviève contenant les reliques remises par la paroisse de Sainte-Geneviève-des-Bois. C'est cette châsse qui est déplacée à chaque neuvaine vers Saint-Etienne-du-Mont pour la vénération des fidèles.
Dans la sacristie, un vitrail de Steinheil nous montre la joie des anges à la naissance de Sainte-Geneviève.
Dans le cloître de la sacristie, un autre vitrail de Steinheil raconte le miracle du vin des ouvriers de Saint-Denis.
Boiseries avec les figures des Apôtres, de sainte Germaine et de sainte Geneviève. Les saints, au nombre de dix-sept sont représentés debout dans les niches surmontées d'une coquille. Leur nom est indiqué au-dessous de chaque niche.
Ostensoir de Sainte-Geneviève en argent et pierres fines; Ce grand ostensoir serait un don de Napoléon III. Exécuté par Poussielgue sur un dessin de Constant Dufeu pour l'église Sainte-Geneviève devenue Panthéon.

Eglise Sainte-Geneviève-des-Grandes-Carrières:
Le 9 février 1907, une ordonnance du Cardinal Richard détachait une partie des territoires de Notre-Dame de Clignancourt et de Saint-Michel des Batignolles pour fonder la paroisse autour de la chapelle ; elle prit, sans doute à ce moment, le nom de Sainte-Geneviève. M. l'abbé Garnier en fut le premier curé, installé le 17 février 1907.

Paroisse Saint-Denis-de-la-Chapelle anciennement Sainte-Geneviève-de-la-Chapelle:
L'église Saint-Denis-de-la-Chapelle est fort ancienne ; on suppose qu’elle a pris la place de cet oratoire à mi-chemin entre la Cité et le tombeau de saint Denis, où sainte Geneviève et ses compagnes s'arrêtaient pour passer la nuit. La paroisse date du XIII° siècle et Jeanne d’Arc s’y arrêta en 1429 ; la nef détruite par les Anglais a été reconstruite au XV° siècle par les Abbés de Saint-Denis, qui ont dédié l'église à leur patron.
Tableau-reliquaire de sainte Geneviève

Musée du Moyen-Âge :
Tableau-reliquaire sainte Geneviève XIVe s. (...)

Musée du Louvre:
Statue de pierre début XIIIème siècle provenant du portail de l'ancienne église Sainte-Geneviève détruite pour vétusté qui se trouvait sur l'actuelle rue Clovis à l'emplacement du Lycée Henri IV.
Quatre cariatides an bois de Germain PILON provenant du support de la Châsse de Sainte Geneviève à l'Abbaye du Mont et saisies sous la révolution.


Musée Carnavalet:
Tableau représentant l'Apothéose de sainte Geneviève par Eugène DEVERIA.

Jardin du Luxembourg:
Statue de Sainte Geneviève.

Eglise Saint-MerrY:
Célèbre tableau de Sainte Geneviève sur bois de la fin XVIème siècle. On la voit, pour une des premières fois, en bergère, représentation à l'imitation de Jeanne d'Arc qui date d'après la Renaissance. Elle s'y trouve au milieu d'un parc cerclé de pierres avec son chien et ses moutons.


Eglise Notre-Dame-de-Lorette:
Chapelle Sainte-Geneviève: peintures monumentales d'Eugène Deveria (élève de Giraudet), Sainte Geneviève rendant la vue à sa mère, l'apothéose de Sainte Geneviève.

Eglise Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle:
Huile sur toile: Sainte-Geneviève distribuant des subsistances à Paris, tableau de Jean-Victor Schneitz, présenté au salon de 1822.


Eglise Saint-Nicolas-des-Champs:
Voisine du Conservatoire des Arts et Métiers, l'église Saint Nicolas des Champs est église paroissiale alors que Saint Martin des Champs, maintenant Musée des Arts et des Techniques, était un Prieuré. Du 13e siècle dans sa partie la plus ancienne, elle est Renaissance pour ce qui concerne le Chœur, la porte sud et le tambour d'entrée principal à l'ouest. Une statue y représente Sainte Geneviève avec un démon sur son épaule gauche, l'ange sur l'épaule droite tient un flambeau tout prêt.

Eglise Saint-Thomas d'Aquin:
Un tableau de Van Loo
Un tableau de L. Lagrenée (1771), Sainte Geneviève reçoit une médaille de Saint Germain.

Eglise Saint-Leu-Saint-Gilles:
Après la destruction de l'église du Saint-Sépulcre, est devenue le siège des Chevaliers.
Deux tableaux de l'école française du XVIIIème: Sainte Geneviève en méditation et Sainte Geneviève présentée à Saint Germain.
Statue de Sainte Geneviève en plâtre (XVIème).

Eglise Saint-Germain-l'Auxerrois:
Sur le grand portail de Saint-Germain-l'Auxerrois, boulevard Saint-Germain, se trouve Sainte Geneviève entre un ange et l'évêque Saint Germain. Saint Germain y foule au pied Pélage qui propageait une hérésie. Sainte Geneviève, voilée y porte un livre et un cierge. Un demon posé sur son épaule droite souffle sur son cierge pendant que l'ange porte un flambeau.
Autre tableau (Jean-François GIGOUX): Sainte Geneviève consolidant le courage des parisiens devant la menace d'Attila.

Eglise Saint-Roch:
La décoration de la chapelle est due à Guillaume Coustou. Tableau de Gabriel François Doyen illustrant le miracle des ardents (salon de 1765). L'esquisse du tableau est au musée du Louvre (cat. Ec. Fr. 1924 n°260 A), une autre se trouve au musée Bonnat à Bayonne. Il a un pendant, Saint Denis prêchant les Gaules, de J. M. Vien.
Vitrail du transept droit représentant Sainte Geneviève. Eglise polonaise de l'Assomption:
Tableau de Louis de Boulogne le jeune représentatant Saint Germain remettant une médaille à Sainte Geneviève (provient du couvent des Religieuses de la Conception).

Eglise Saint-Sulpice:
Tableau de Timbal illustrant le ravitaillement de Paris par Sainte Geneviève pendant le siège de Chilpéric.

Eglise Saint-Nicolas-des-Champs: tableau d' Etienne Jeaurat (ou Joras) représentant sainte Geneviève
Tableau de Doyen illustrant le miracle des ardents

Eglise Sainte-Geneviève-des-Ardents:

Eglise Saint-Pierre de Chaillot: fresques de l'autel du Sacré Coeur présentant plusieurs saints dont Sainte Geneviève (GALLICAE CUSTOS GENOVEFA GENTIS).

Eglise Saint-Germain de Charonne: vitrail de Pauline Peugniez représentant Sainte Geneviève (XXème).

Eglise Saint-Gervais-Saint-Protais: tableau de Boulanger (1841) avec Sainte Geneviève rendant la vue à sa mère.

Eglise Saint-Jean-Saint-François: vitraux d'Emile Hirsch représentant plusieurs saints dont Sainte Geneviève

Eglise Saint-Nicolas-des-Champs: Tableau d'Etienne Jeaurat (XVIIIème), Sainte Geneviève en lecture.

Eglise Saint-Paul-Saint-Louis: Tableau représentant Sainte Geneviève.

Eglise Sainte-Elizabeth: bas-reliefs (XIXème) des scènes de la vie de Sainte-Geneviève.

Hôpital Laennec: Tableau de Grenier de Saint-Martin, Sainte Geneviève apaisant l'orage (1827).

Pont de la Tournelle:
Statue de Landowski: Statue de Sainte Geneviève tenant dans ses bras un enfant et guettant à l'est l'arrivée des ennemis.

Nanterre (P)(C)(V)(D)(M)(Hauts-de-Seine)

De nombreux lieux de vie décrit dans la VITA sont aujourd'hui perdus, d'autres restent localisés et identifiés.
La découverte de la tombe à char d’un personnage de haut rang établit l’importance du bourg situé sur la voie antique de Paris à la Normandie. Il reste un centre religieux des Parisis après la conquête romaine. En 1993 des fouilles archéologiques ont mis au jour l’ancien village gaulois. Bien que le Nanterre actuel occupe un vaste territoire comprenant en particulier la Défense, il faut se rendre compte que l'ancien bourg qui occupe le petite zone au sud du carrefour de la Boule (avec le puits de Sainte Geneviève) ne se trouve qu'à deux kilomètres de la Seine et que le mont Valerien que devaient occuper une légion romaine se trouve à deux kilomètres au sud.
On y accède par la station Nanterre-Ville sur la ligne RER-A.

Les champs du laboureur Sévère
Non identifié.
Le parc de Sainte Geneviève (devenu Parc des Anciennes Mairies)
Tout près du village se trouvait un "parc" entouré de murs jusqu'à la révolution et contenant une chapelle. Cette chapelle avait été bâtie à l'emplacement de sa maison natale et fut détruite dans la fureur révolutionnaire. Une maison privée y est reconstruite dont la cave est aménagé en sanctuaire.
Le bois de Sainte Geneviève
Localisé sur les pentes du Mont Valérien qui dépendait de la paroisse de Nanterre, on a perdu sa trace.
Il servait de lieu d'un pélerinage (le 14 septembre, jour de la fête de la Sainte Croix, dont une relique s'y trouvait) aujourd'hui disparu. Les stations du calvaire étaient constituées de statues dont certaines de Germain Pilon. Quelques unes d'entre elles ont été transportées autour de l'église Saint-Pierre de Montmartre.
Puits et la maison natale de Sainte Geneviève
Le puits de Sainte-Geneviève se trouve 30 rue de l'Eglise dans la cours du presbytère devant la cathédrale. A cet emplacement se trouve un ensemble complexe de souterrains reliés au puits ; selon la tradition l' ensemble serait à l' emplacement de la maison de Sainte-Geneviève ; une partie des souterrains correspondrait à la crypte de la chapelle Sainte-Geneviève attestée sur le plan terrier de 1688 et datée par l' abbé Leboeuf de la fin 11e siècle début 12e ; agrandie par la suite d' une nef qui renferme le puits ; chapelle démolie à la Révolution ; une autre partie des souterrains a été aménagée en 1850 en chapelle, restaurée en 1880, reconstruite en partie en 1933 ; à l' extérieur construction à côté du puits en 1850 d' un oratoire qui a disparu ; reconstruction de toute la superstructure du puits en 1880.
L'accès à une chapelle souterraine se fait par un escalier dont le départ est ménagé dans une grotte en rocaille. Cette maison fut donnée à la cure de Nanterre le 7 avril 1488 par Colette de Lestres qui se disait descendante de la famille de Sainbte Geneviève.

Cathédrale Sainte-Geneviève-Saint-Maurice
La Cathédrale actuelle remplace une antique église Saint-Maurice disparue. Probablement construite dès le 4ème siècle, une chapelle dé&diée à Saint Maurice en souvenir de la Légion Thébaine sacrifiée, subit les vicissitudes de l'histoire. Détruite et reconstruite à deux reprises pendant la guerre de 100 ans, elle ne fut rebâtie qu'au XVIème siècle ar le Curé Jean Gaillard et devint un lieu de péleribnage en vue à 50 mètres de la maison natae de Sainte Geneviève. Elle fut restaurée au XVIIIème siècle par le curé-prieur Pierre Beurier. Cette chapelle fut détruite en 1793 afin d'effacer le symbole qu'elle représentait. La présence de cette antique chapelle dédiée à Saint Maurice fait croire à la présence d'une légion romaine à l'emplacement du Mont Valérien.
Anne d'Autriche, qui n'avait pas d'enfant, y vint en pélerinage le 3 juin 1636, boire de l'eau au puits miraculeux de la sainte, qui, disait-on, favorisait les naissances, pélerinage, semble-t-il, fructueux, puisque le futur Louis XIV naquit en 1638 et son frère Philippe en 1640. En 1642, la reine posa la première pierre du couvent des Génovéfains, qui fut transféré à Paris en 1659. En 1924, le chanoine Froidevaux, alors curé de Nanterre, décide d’abattre l’église devenue trop exiguë et vétuste, pour la remplacer par une grande basilique. Seul le chœur cependant sera démoli. C’est l’architecte M.Pradel qui dessinera les plans du transept, du chœur et de la crypte de cette nouvelle église dédiée à Sainte-Geneviève et Saint-Maurice. La Cathédrale Sainte-Geneviève-et-Saint-Maurice de Nanterre est l'ancienne église paroissiale de la ville de Nanterre, qui a été érigée en cathédrale suite à la création du diocèse de Nanterre le 9 octobre 1966. Réveillée à la mort de Robespierre, la chapelle est reconstruite... En 1924, décision est prise d'agrandir l'église devenue trop exiguë, et de la faire redécorer par l'artiste Baudoin qui signe là avec ses élèves les fresques murales actuelles. Une statue de Sainte-Geneviève 'à la bergère' du sculpteur Benet se trouve près de l'autel.
Un groupe sculpté (1925) de Maxime Real del Sarte représentant Saint Germain, évêque, et Sainte Geneviève en fillette.
Plusieurs statues de Sainte Geneviève et un tableau.
Grandes fresques murales de scènes bibliques et de scènes de la vie de Sainte Geneviève.
L'édifice présente une série d'arcade en béton taillé (1920-1926) reprenant quelques scènes de la vie de Sainte Geneviève: sa naissance ; scène de la visite de saint Germain et de saint Loup ; scène de sainte Geneviève et des femmes ; scène du ravtaillement de Paris par bateau ; mort de sainte Geneviève ; scène de procession.
Construite et reconstruite entre les XIIIè et XXè s., la cathédrale renferme de nombreux sarcophages, notamment mérovingiens, découverts en 1973 sous la nef. Les voûtes du chœur ainsi que les absides révèlent une décoration et une construction extrêmement riches datant des années 1920 et 1930.
Ce n’est qu’à partir de 1967 que l’église sera érigée en Cathédrale. Quelques années plus tard, en 1972, la façade et la nef seront démolies. Un nouveau porche, avec sa porte monumentale en métal et verre, réalisée par Sabatier, leur fait place.
Chapelle paroissiale Sainte-Geneviève
A côté de l'Eglise Saint-Maurice, s'était élevé une chapelle dédiée à Sainte-Geneviève dès sa mort. Elle fut également détruite et rebâtie à plusieurs reprises notamment par Robert le Pieux au XIème siècle. Détruite également par deux fois et restaurée en 1495 et en 1642; elle était contigue de l'église Saint-Maurice, et on l'érigea également en église paroissiale ce qui fit appeler le curé de Nanterre, curé des deux Eglises. Cette situation de contiguité n'est pas sans rappeler, bien sûr, celle de Saint-Etienne-du-Mont, contigue de l'ancienne Eglise Sainte-Geneviève de Paris. A la révolution, la chapelle fut désaffectée et l'oratoire souterrain devint la cave d'un marchand de vin. Rachetée en 1868 par l'Archevêché de Paris, l'ensemble redevint nropriété de l'Etat en 1906 et depuis mis à la disposition de la paroisse.
Chapelle Sainte-Geneviève Parc
Une petite chapelle Sainte-Geneviève, se dressant dans le Parc, fut démolie en 1793.
Le Parc Sainte-Geneviève
Propriété de ses parents (sur la route de CXhatou).
Le Clos Sainte-Geneviève
Clos possedant une source appartenant à ce jour à une maison privée.
Le Mont Valérien
On n'a pas de traces de l'origine du Mont Valérien. Mais il est connu que Nemetodurum (Nanterre) servait de villégiature aux princes mérovingiens (Clothaire y naquit) qui avaient pris la suite des princes et empereurs romains. Ainsi Gallien, fils de l'empereur Valérien y aurait été propriétaire d'une villa. Dès le moyen-âge, le Mont Valeruien fu un lieu de dévotion et de pélerinage. Habité par des ermites, tous laïcs, s'étaient réunis en confrèrerie et le dernier ne décéda qu'en 1831. Le Mont était surmonté de trois croix non loin de l'oratoire de Guillaumette. On construisit au milieu du XVIIème siècle une église dédiée à la Sainte Croix, un monastère avec cloitre et des chapelles reliées par une route en lacets formant un calvaire. La communauté des prêtres du Mont Valérien fut dissoute en 1791 et les bâtiments détruits. Le culte repris en 1804. IL cessa définitivement en 1830 et les terrains firent place à la ceinture de fortification de Paris construite à partir de 1841. L'association des Genevièves de France


Antony (Hauts-de-Seine)

Eglise paroissiale Saint-Saturnin: vitrail avec Sainte Geneviève de Dupin (début XXème).

Asnières (Hauts-de-Seine)

Eglise paroissiale Sainte-Geneviève: L'église date de 1711 mais a été fortement remaniée en 1929: huile sur toile où Sainte Geneviève secoure les habitants d'Asnières (1932).
Place de l'église: Haut relief en pierre du sculpteur René Andrei représentant une scène historique de Sainte Geneviève (1930).

Gennevilliers (Hauts-de-Seine)

Gennevilliers, jusqu'en 1302, était intégré à la paroisse d'Asnières, sous la dépendance de l'Abbaye de Saint-Denis.
Rappelons que la paroisse d'Asnières s'était placée sous le patronage de Geneviève. Deux étymologies se disputent donc la formation de Gennevilliers, celle qui prétend que cela vient de 'Villa Genne', ou "villa franche" et celle qui prétend qu'elle vient de "Villa Genovefae". A s'imprégner de l'histoire de Sainte Geneviève, on comprend que son passage régulier au voisinage des terres de l'actuelle Gennevilliers, en face de Saint-Denis, ait laissé des traces telles que l'on la retrouve dans son nom.
A tel point que le blason adopté aujourd'hui par la municipalité la représente.

Blason de la ville de Gennevilliers: De gueules à la champagne d'argent surmontée d'azur, à Sainte Geneviève accompagnée de trois moutons, le tout contourné brochant au naturel posé sur une presqu'île de sinople mouvant du flanc dextre, au chef parti au I cousu aussi de sinople chargé d'une couronne franque d'or et au II cousu aussi d'azur chargé d'un clou de la Passion aussi d'argent accosté de deux fleurs de lys aussi d'or.







Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine)

Orphelinat Sainte-Geneviève: Groupe moulé en terre cuite (fin XIXème).
Eglise paroissiale Saint-Germain: groupe sculpté représentant le baptème de Sainte Geneviève par Saint Germain et Saint Loup (début XXème).

Chatou (Hauts-de-Seine)

Eglise paroissiale Notre-Dame: vitrail avec Sainte Geneviève de Dupin (fin XIXème).

Courbevoie (Hauts-de-Seine)

Eglise paroissiale Saint-Maurice de Bécon: importants vitraux dont Sainte Geneviève présentée à Saint Germain (Mette Hermann).

Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine)

Eglise paroissiale Saint-Etienne: groupe biblique du retable avec Sainte Geneviève. Eglise Sainte-Geneviève hébergeant la communauté polonaise.

Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine)

Eglise Saint-Pierre&Saint-Paul: vitraux dont une bénédiction de Sainte Geneviève par Saint Germain.

Saint-Cloud (Hauts-de-Seine)

Eglise paroissiale: ensemble de huit statuettes en métal doré dont une représentant Sainte Geneviève.

Vanves (Hauts-de-Seine)

Eglise paroissiale Saint-Rémy: Le conseil de fabrique décida le 2 juillet 1883 de faire réaliser par le peintre Charles Putois un décor de peintures murales représentant des scènes de la vie de saint Remi de Reims sur le mur nord de la nef et des scènes de la vie de sainte Geneviève sur le mur sud de la nef.
Grande peinture à l'huile fin XVIIème: Sainte Geneviève rend la vue à sa mère; Sainte Geneviève reçoit le voile des vierges; Sainte Geneviève distribue des vivres aux parisiens; Sainte Geneviève obtient de Childéric la grâce des prisonniers parisiens; procession des ardents.
Importants vitraux sur les vies de Saint Rémy et Sainte Geneviève.

La Boissière-Ecole (Yvelines)

Eglise paroissiale Saint-Rémy: vitrail à l'image de Sainte Geneviève de Charles Lorin.

Saint-Cyr-l'Ecole (Yvelines)

Ecoles: Chapelle Saint-Paul: Statue de Sainte Geneviève.

Louveciennes (C)(Yvelines)

Eglise paroissiale Saint-Martin: vitrail à l'image de Sainte Geneviève (fin XIXème) et huile sur toile de Marie Louise Vigée-Lebrun représentant sainte Geneviève en prière.
En outre, Louveciennes abritait, jusqu'à la IIIème république, une Confrérie Sainte-Geneviève.
Cette confrérie, cité dans le Bulletin historique de Paris et d'Ile de France n° XVII de 1822, contribua financièrement au cadre du tableau offert par Mme Vigée-Lebrun à l'occasion du dimanche des Rameaux 1822 et installé dans la chapelle gauche du maître-autel.
On ne manquera pas de remarquer que, sous les traits de la sainte, Mme Vigée-Lebrun devait représenter sa fille, décédée quelques temps auparavant en 1819 à l'âge de 41 ans, mort dont elle ne se remit jamais.


Lévis-Saint-Nom (Yvelines)

Eglise paroissiale Saint-Nom: Statue de Sainte Geneviève en pierre (début XVIème).

Neauphlette (Yvelines)

Eglise paroissiale Saint-Martin: Statue de Sainte Geneviève.

Orphin (Yvelines)

Eglise paroissiale Sainte-Monégonde: vitrail à l'image de Sainte Geneviève de Charles Lorin, début XXème.

Orvilliers (Yvelines)

Eglise paroissiale Saint-Martin: huile sur toile représentant Sainte Geneviève (début XVIIIème).

Senlisse (Yvelines)

Eglise paroissiale Saint-Denis: huile sur toile avec Sainte Geneviève (XIXème), copie inversée (d' après une estampe) d' une oeuvre de Philippe de Champaigne actuellement au Musée royal des Beaux-arts de Bruxelles.

Vieille-Eglise-en-Yvelines (Yvelines)

Eglise paroissiale Saint-Gilles: vitrail à l'image de Sainte Geneviève

Voisins-le-Bretonneux (Yvelines)

Eglise paroissiale Notre-Dame: huile sur toile d' Etienne Jeaurat (ou Joras) représentant sainte Geneviève, actuellement conservé à l' église Saint-Nicolas-des-Champs.

Orphin (Yvelines)

Eglise Sainte-Monégonde: Vitrail de Sainte Geneviève.

Feucherolles (Yvelines)

Eglise Sainte-Geneviève: magnifique église des XI-XIIème siècle.

Saint-Denis (D)(Seine-Saint-Denis)

La ville de Saint-Denis, avec Nanterre, est au coeur de la vie de Sainte Geneviève: on trouvera sur le site de l'atlas du patrimoine quelques éléments détaillés sur l'état des fouilles archéologiques dans cette zone.
L'ancienne statue de Sainte Geneviève du couvent des Celestins à Paris a été déplacée dans la basilique de Saint Denis.

Eglise Saint-Denis
Vitraux de Mauméjean dédiés à la vie de Sainte Geneviève (1930).

Eglise Sainte-Geneviève
Vitraux où Sainte Geneviève encourage la construction de la basilique(1960).

Bagnolet (Seine-Saint-Denis)

Eglise Saint-Leu & Saint-Gilles: Statue (volée) de Sainte Geneviève (XIVème).

Bondy (Seine-Saint-Denis)

Eglise paroissiale Saint-Pierre: vitraux à l'image de Sainte Geneviève et Saint Denis.

Gagny (Seine-Saint-Denis)

Eglise paroissiale Sainte-Bernadette: vitraux à l'image de Sainte Geneviève.

Montfermeil (Seine-Saint-Denis)

Eglise paroissiale Saint-Pierre & Saint-Paul: vitraux dont un à l'image de Sainte Geneviève.

Montreuil (Seine-Saint-Denis)

Eglise paroissiale Saint-Pierre & Saint-Paul: chapelle Sainte-Geneviève et vitraux dont un à l'image de la Sainte.

Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis)

Eglise paroissiale Saint-Pierre & Saint-Paul: vitraux dont un à l'image Sainte Geneviève.

Rosny-sous-Bois (Seine-Saint-Denis)

Eglise paroissiale Saint-Pierre & Saint-Paul: Statue de Sainte Geneviève en bois polychrome (XVIème).

Stains (Seine-Saint-Denis)

Eglise paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption: vitraux à l'image de Sainte Geneviève (XXème).

Tremblay-en-France (Seine-Saint-Denis)

Eglise paroissiale Saint-Médard: vitraux de Lusson à l'image de Sainte Geneviève (XXème).

L'Hay-les-Roses (Val-de-Marne)

Chapelle Sainte Geneviève.

Ablon (Val-de-Marne)

Eglise paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption: huile sur toile avec scène de la vie de Sainte Geneviève (fin XVIIIème).

Alfortville (Val-de-Marne)

Eglise paroissiale Notre-Dame: importants vitraux (Charles Champigneulle) comportant des scènes bibliques et mérovingiennes, en particulier Sainte Geneviève (début XXème).

Cachan (Val-de-Marne)

Eglise paroissiale Sainte-Germaine: peinture murale, allégorie de Sainte Germaine, Sainte Jeanne d'Arc et Sainte Geneviève (milieu XXème).

Champigny (Val-de-Marne)

Eglise paroissiale Saint-Saturnin: importants vitraux (Antoine Lusson) comportant en particulier Sainte Geneviève filant la laine (fin XIXème).

Chennevière (Val-de-Marne)

Eglise paroissiale Saint-Pierre: groupe sculpté avec Sainte Geneviève et Saint Roch (XIXème).

Chevilly-Larue (Val-de-Marne)

Eglise paroissiale Sainte-Colombe: terre cuite de Sainte Geneviève (grandeur nature) XVIIIème.

Creteil (Val-de-Marne)

Eglise paroissiale Saint-Christophe: importants vitraux (Antoine Lusson) comportant des scènes bibliques et historiques, en particulier Sainte Geneviève (début XXème).

Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne)

Eglise Saint-Germain: huile sur toile: Sainte Geneviève présentée à Saint Germain XIXème).

Orly (Val-de-Marne)

Eglise Saint-Germain: importants vitraux (Gsell) comportant des scènes bibliques et historiques, en particulier Sainte Geneviève (début XXème).

Saint-Maurice (Val-de-Marne)

Eglise paroissiale Saint-Maurice: importants vitraux (Antoine Lusson) comportant des scènes bibliques et historiques, en particulier Sainte Geneviève (début XXème).

Villecresnes (Val-de-Marne)

Eglise paroissiale Notre-Dame:
Statue de Sainte Geneviève en bois (XVIIIème).
Importants vitraux (Beaumont et Lusson) comportant des scènes bibliques et figures en particulier de Sainte Geneviève (milieu XIXème).

Vitry (Val-de-Marne)

Eglise paroissiale Saint-Germain: importants vitraux (Ména) comportant des scènes bibliques et historiques, en particulier Sainte Geneviève (fin XIXème).

Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne)

Chapelle de l'hôpital: importants vitraux (Ména) comportant des scènes bibliques et historiques, en particulier Sainte Geneviève (fin XIXème).

Sainte-Geneviève-des-Bois (V)(M)(Essonne)

La grotte de Sainte Geneviève
La tradition veut que Sainte Geneviève passa la vallée de l'Essonnes l'été 448 pour rejoindre Saint Loup à Troyes.
Traversant la forêt de Sequigny, l'eau vint à manquer. Geneviève se mit en prière dans une grotte voisine d'où l'eau se mit à jaillir.
Sur la route de Sainte-Geneviève à Saint-Michel se trouve toujours la grotte de Sainte Geneviève où les pélerins se rendent régulièrement. On peut la voir aujourd'hui à l'angle de la rue de la Fontaine et de l'avenue Normandie-Niémen. Aujourd'hui, la fontaine s'orne d'une statue de Sainte Geneviève.

L'église de Sainte-Geneviève-des-bois
A la fin du XVIII éme siècle, le comte Bertier de Sauvigny, avait en outre décidé d'offrir une église en harmonie avec le nouveau château qu'il faisait bâtir. Une lettre du curé de Ste-Geneviève-des-Bois, Grandilhon, du 12 septembre 1784, nous précise en effet "Ma nouvelle église de Ste-Geneviève-des-Bois est déjà commencée on y travaille à force et elle sera placée à côté de la maison de la charité le plan annonce une belle église...". Cette église, due à l'architecte Celerier, se trouvait à l'angle des routes de Corbeil et de Fleury-Mérogis. Elle ne fut jamais terminée les matériaux furent ensuite utilisés à d'autres fins. A l'intérieur de l'église, il faut noter deux belles statues du XVIII éme siècle, restaurées, représentant Sainte Geneviève, patronne de la ville, et Sainte Madeleine. La dalle funéraire de Pélagie Danican, en marbre noir, datée de 1742, l'inscription commémorative de fondation par Olivier de Sève en marbre blanc de 1701 et l'inscription commémorative de la consécration de l'église en 1679, proviennent également de l'ancienne église et ont été inscrites à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 1975. En 1993, des vitraux ont été placés sur les verrières. Ils sont dus au maître-verrier Andrieux. Le motif central est l'image d'un Dieu bon, accueillant et attirant à lui ses fidèles qui baignent alors dans sa lumière. Sainte Geneviève est représentée par le symbole du cierge (flambeau de la foi) qui ne s'éteint jamais, malgré les bourrasques (ange contre démon). Elle figure jeune, décidée, parcourant la forêt pour atteindre la basilique Saint-Denis, qu'elle s'acharne à faire construire. Sainte Madeleine, autre patronne de la paroisse, dont la sculpture se trouve dans cette église, est un symbole d'éducatrice qui enseigne le bonheur d'être les enfants du Tout-Puissant. Le symbole de l'arbre reste présent dans toute la conception, c'est la vie, la force, la droiture, la multitude et la mouvance. L'élévation se retrouve présente par des diagonales tendues, contrariées qui aménent vers le haut pour s'y épanouir en formes souples et généreuses.
Par la délibération du 13 février 1876, le conseil municipal décide de faire élever une nouvelle église, en face de la mairie-école, en remplacement de la précédente qui datait de 1677. Cette nouvelle église, construite par M. Douillard, devait remplacer celle bâtie au XIII éme siècle, en face du Donjon, à l'emplacement actuel du centre commercial, route de Corbeil, et qui, déjà en très mauvais état, à vu son clocher endommagé par la foudre tombée en août 1875. Les réparations à effectuer dans la nef et sur la toiture en ruine étaient telles que l'abbé Joullot, desservant la paroisse de Ste-Geneviève-des-Bois, a jugé préférable son abandon au profit d'un autre édifice.
Elle possède une statue de Sainte Geneviève tenant un livre et deux clefs (début XVIIème) de l'époque de l'ancienne église (XIIIème) foudroyée en 1876.
Elle présente en outre deux bâtons à cierge, celui de la paroisse d'Essonnes datant de 1743 et celui de Palaiseau. Une confrérie de Sainte Geneviève vit le jour le juillet 1671 mais disparut à la révolution.

Essonnes (M)(V)(C)(Essonne)
Ce même été 448, une épidémie décimait la population d'Essonnes. Les habitants ayant appris la présence de Geneviève à Sequigny, sollicitèrent Geneviève. Les mères lui apportèrent leurs enfants malades. Sainte Geneviève se mit à prier puis leur fit boire l'eau de la source qui les fit aussitôt entrer en convalescence.
La confrèrerie d'Essonnes date de 1837 avec son pélerinage à la fontaine.

Evry-Petit-Bourg (Essonne)
Dans l'église, une statue de Sainte Geneviève en prière, un cierge à la main.

Athis-Mons (Essonne)
Eglise paroissiale Saint-Denis (ex collégiale de chanoines de la congrégation de Saint-Victor): huile sur toile représentant Sainte Geneviève en train de lire (XIXème).

Bièvres (Essonne)
Eglise paroissiale Saint-Martin: bénédiction de Sainte Geneviève par saint Germain.

Etiolles (R)(P)(Essonne)
Eglise Saint-Martin: une chapelle dédiée à Sainte Geneviève avec des reliques offertes par Madame Galignani en 1852.
C'est depuis cette date que l'on fête chaque année l'anniversaire de la translation, le 8 juin. Un tableau la représente debout, au milieu des moutons, avec, en main, une quenouille et un fuseau.

Epinay-sous-Sénart (Essonne) (R°
Epinay était dépendance des chanoines réguliers de l'Abbaye Sainte Geneviève de Paris.
Eglise Sainte Geneviève
Séminaire orthodoxe russe Un reliquaire de sainte Geneviève provenant du Carmel catholique de Pontoise, offert par l'évêque de Pontoise au Patriarcat de Moscou, diocèse français de Chersonèse, repose depuis juillet 2010 dans la chapelle Saint-Martin-Sainte-Geneviève du Séminaire orthodoxe russe.

Etampes (Essonne)
Hôtel-Dieu: huile sur toile: allégorie biblique avec Sainte Geneviève.

Longpont-sur-Orge (Essonne)
Basilique: Statue de Sainte geneviève en bois polychrome (XIXème).

Puiselet-le-Marais (Essonne)
Eglise Saint-Martin: statue de Sainte Geneviève en bois polychrome (XVIème).

Valpuiseaux (R)(Essonne)
Eglise Saint-Martin: Châsse à arcatures (fin XIXème) à décor flamboyant et médaillons contenant deux reliques de Saint Vincent de Paul et une de Sainte Geneviève.
Huile sur toile représentant Sainte Geneviève, copie d' un tableau perdu de Carle van Loo (1705 1765) connu par la gravure.

Vauhallan (R)(M)(Essonne)
Eglise Saint-Rigomer&Sainte Ténestine: Centre de pélerinage de Sainte Geneviève le 24 août (arrêté fin XIXème)
On ne saurait ne pas relier la vie de Sainte Geneviève de l'aventure contemporaine des deux saints auxquels cette église est consacrée:
Ténéstine et le prêtre Rigomer, accusés de liaison illégitime, furent conduits à Palaiseau auprès de Childebert en 530 (8 ans après la mort de Sainte Geneviève). Au moment du procès on déclara que si les deux cierges qu'ils tenaient en main se rallumaient, ils seraient déclarés innocents. C'est alors que l'évènement improbable se produisit alors qu'ils étaient en prière, Ténestine et Rigomer furent libérés. Childebert et les pairs décidèrent alors de fonder une chapelle sur son domaine de Palaiseau. Reconstruite sur un tertre à la fin du XIIIème siècle, l'église de Vauhallan repose en réalité sur une chapelle miraculeuse de l'époque mérovingienne dont il reste des éléments de crypte. On y découvre un cénotaphe de Sainte Geneviève, un reliquaire et des peintures murales représentant la vie de la Sainte en trois panneaux: Sainte Geneviève présentée à Saint Germain (d'Auxerre) et Saint Loup (de Troyes), le Roi Clovis, protecteur de la Sainte.
Les difficultés financières de restauration subsistent en 2006 et l'association AREVA récolte les dons.

Verrières-le-Buisson (Essonne)
Eglise paroissiale Notre-Dame-de-l'Assomption: statue polychrome de Sainte Geneviève.

Buno-Bonnevaux (Essonne)
Eglise Sainte-Geneviève:

Verneuil (R)(P)(Oise)

Eglise Saint-Honoré
Verneuil possédait jusqu'à la révolution, une église des XIVème et XVème siècle dédiée à Sainte Geneviève. En 1821, la paroisse consentit à la translation des reliques de la Sainte qu'elle détenait vers la nouvelle église Sainte Geneviève de Paris.
C'est Monseigneur Quelen qui en fut le récipiendaire.
Depuis l'église est dédiée à Saint Honoré mais contient toujours son statuaire et des vitraux qui lui sont consacrés. Une neuvaine y était organisée chaque 3 janvier en souvenir de Sainte Geneviève.

La fontaine Sainte Geneviève
Chaque avant-dernier dimanche d'octobre, on y perpétue la date anniversaire de la translation des reliques; c'est l'occasion d'une procession depuis l'église jusqu'à une grotte d'où s'écoule une source appelée 'Fontaine Sainte-Geneviève'.

Gouvieux (Oise)

Eglise Sainte-Geneviève
En 884, première mention de Gouvieux et de son église Sainte-Geneviève. Réfection partielle en 1771.

Plailly (Oise)

Chapelle Sainte-Geneviève
située dans l'ancien château ruiné de Bertrandfosse.

Barcy (V)(D)(Seine et Marne)
Barcy était jusque dans les années 1950 un lieu de pélerinage à Sainte Geneviève. La raison en est que la tradition rapporte que Clovis fît don de Barcy et de ses terres à Sainte Geneviève.
Eglise Sainte-Geneviève: Eglise du XVIème détruite avec tout le village le 6 septembre 1914 lors de la bataille de la Marne et reconstruite depuis.
Fontaine Sainte-Geneviève: Lieu de dévotion.

Marolles (Seine et Marne)
Eglise Sainte-Geneviève: XIIème, MH

Mareuil-sur-Ourcq (V)(M)(Seine et Marne)
Superbe église classée monument historique.

Lizy-sur-Ourcq (V)(M)(Seine et Marne)


Diant (R)(Seine et Marne)
Eglise Sainte-Geneviève: XIIème siècle, restaurée en 1548; reliquaire de Sainte Geneviève du XIVème siècle. Le village de Diant refusa de donner "ses" reliques lors de la reconstitution des reliques de Sainte Geneviève en 1853 par Mrg de Quelen.

Magny-le-Hongre (M)(P)(Seine et Marne)
Anciennement Magny-Sainte-Geneviève, ce village avait la tradition d'un pélerinage aujourd'hui disparu.
Eglise Sainte-Geneviève:
c'est une fondation des Genovéfains de Paris. On y trouve une statue de la Sainte (XVème).
Fontaine Sainte-Geneviève:
cette fontaine est attestée depuis le 11ème siècle et est réputée pour avoir des pouvoirs de guérison. C'est elle qui alimente le lavoir en eau.
Lavoir Sainte-Geneviève:
restauré en 1995, cet important lavoir couvert comporte un grand bassin entouré de pavés et un second en demi-cercle. Une statuette de Sainte Geneviève est installée dans une niche.

Jaignes (V)(Seine et Marne)
La légende rapporte que Sainte Geneviève s'arrêta à Jaignes lors de son voyage à Troyes pour ravitailler Paris. Cet évènement s'est traduit par la pratique d'un pélerinage actif jusqu'à la fin du XIXème siècle.
Eglise Sainte-Geneviève: Eglise d'époque romane restaurée au XVIème.

Cucharmoy (Seine et Marne)
Eglise Sainte-Geneviève: église romane, restaurée au 20ème : choeur 12ème, transept 13ème voûtés d'ogives, chapiteaux sculptés .

La-Chapelle-la-Reine (Seine et Marne)
Eglise Sainte-Geneviève: église romane remaniée au XVème et XVIème.

Jossigny (D)(P)(Seine et Marne)
Village à la collation de l'Abbaye Sainte-Geneviève de Paris.
Eglise Sainte-Geneviève: XVIème, plusieurs fois restaurée : base du clocher 13ème ; maître-autel fin 18ème, Vierge à l'Enfant en pierre peinte 14ème, saint Léonard en pierre peinte 16ème.
La terre de Jossigny appartenait depuis un temps à l'Abbaye Sainte Geneviève de Paris. En voici une preuve ; le pape Alexandre II (1061-1073), confirmait les biens de cette abbaye dans une bulle qui portait ces mots:
"Jaussiniacum cum omnibus justicus, et Ecclesiam cujusden villae".
Il y a même toute apparence que le prétendu "Crusciniacum" donné à Sainte Geneviève par Clovis, suivant une copie du testament de Saint Rémy n'est autre que Jossigny.

Jouarre (R)(V)(Seine et Marne)
Abbaye de religieuses fondée au VIIème siècle par Adon.
L’église Saint Pierre – Saint Paul du XVème et XVIème siècle abrite les reliquaires des saints et saintes fondateurs du monastère Notre Dame et détient notament un reliquaire contenant quelques restes de Sainte Aulde et Sainte Geneviève.

Trilbardou (R)(V)(Seine et Marne)
Le village de Trilbardou, sur l'Ourcq, dispose de reliques de Sainte-Geneviève depuis 857 ou 863, suite à la translation de sa châsse lors de l'invasion des Normands
Le village occupe une position stratégique au croisement de la route d'Allemagne. De nombreux chemins en partent en direction des villages environnants, en évitant la cuvette de Meaux et plus loin Juilly Beauvais. Entre la période Gallo-romaine et la guerre de Cent Ans, le pont du village est l'un des rares points de traversée de la Marne. C'était le fief d'un vidame vassal, sorte de ministre des armées de l'évêque, don't le titre est très convoité jusqu'à la révolution.



Chenoise (Seine et Marne)
Eglise: vitraux avec Sainte Geneviève (XVème).

Vilbert (Seine et Marne)
Eglise Notre-Dame de l'Assomption: Statue de Sainte Geneviève en pierre peinte (IMH fin XVIIIème).

Coubert (Seine et Marne)
Eglise Sainte Geneviève: église du XIIIème restaurée au XVIème; statue de Sainte Geneviève (XVIIIème).

Mouy-sur-Seine (V)(Seine et Marne)
Mouy, en face de Bray, se trouve sur le trajet de la route romaine de Lyon à Boulogne. Une partie du ravitaillement de Paris au moment du siège de 451 a été fait à Mouy, ce qui explique que les habitants en ait fait leur patronne.
Eglise Sainte-Geneviève: (IMH) 15ème, reconstruite en 1768


Courtomer (Seine et Marne)
Eglise Sainte Geneviève: statue en bois de Sainte Geneviève (début XVIIIème).

Héricy (V)(C)(Seine et Marne)
A pour origine les entrepôts construits sur la Marne par les Gaulois en face de leur port de Samois. Eglise Sainte-Geneviève:
Eglise à 3 nefs (MH) 13ème, restaurée 15ème et 16ème.
Bâton de confrèrerie SG et tableau représentant Sainte Geneviève.

Montigny-Lencoup (Seine et Marne)
Eglise Sainte-Geneviève: Tableau représentant sainte Geneviève, par Philippe de Champaigne (XVIIe s).

Lagny-sur-Marne (Seine et Marne)
Eglise: Lambris avec Sainte Geneviève (XVIIIème).

Montigny-Lencoup (Seine et Marne)
(anciennement Montigny-le-Teigneux)
Eglise Sainte-Geneviève:
Huile sur toile de Philippe de Champaigne représentant le Parlement de Paris invoquant sainte Geneviève pendant la Ligue, Philippe de Champaigne, fin XVIème. Ce tableau est une de ses premières commandes dûe en particulier à son beau-père, lui-même peintre, Nicolas Duchesne.). Nef et clocher monumental 13ème, beau choeur 16ème
Statues 17ème (ste Geneviève, saint Pierre).

Montereau-sur-le-Jard (Seine et Marne)
Prieuré Sainte-Geneviève: au hameau de Courceaux


Les-Chapelles-Bourbon (Seine et Marne)
Eglise Saint-Vincent: statue en bois de Sainte Geneviève (XVIème).


Juilly (M)(V)(Seine et Marne)
Sur la commune Juilly se trouve un célèbre collège dirigé actuellement par les Oratoriens. Sainte Geneviève s'arrêta à Juilly, en 451, en revenant de Meaux accompagnée de Sainte Céline. D'après la légende, Sainte Céline, épuisée par le voyage, demanda à boire. Alors, Sainte Geneviève, agenouillée en prière, fit apparaître une source qui depuis devint un lieu de pélerinage. Cette source, canalisée, est devenue une fontaine au centre de le parc du collège qu'il alimentait en eau. Une plaque rappelle par ailleurs que les troupes alllemandes y ont été arrêtées lors de l'offensive de 1914.
Une statue de Sainte Geneviève orne le parc du Collège avec cette inscription: 'Geneviève priait: une source a jailli, et la source naissante a fait naître Juilly.Dès le VIème siècle, un oratoire avait été bâti à proximité de la source qui subsista jusqu'au XIIème siècle.
C'est à cette époque qu'une abbaye y fut fondée et que Blanche de Castille y confia l'éducation des enfants de croisés morts ou absents.

Auxerre (Yonne)
Cathédrale Saint-Etienne: statuette de Sainte Geneviève en bois (XVIème).

Chitry (Yonne)
Eglise: Statue en pierre polychrome de Sainte Geneviève (XVIème)

Nailly (Yonne)
Eglise: Huile sur toile représentant Sainte Geneviève (XVIIème).

Noyers (Yonne)
Eglise paroissiale Notre-Dame: Huile sur toile: Sainte Geneviève filant sa quenouille avec ses moutons (XIXème).

Saint-Julien-du-Sault (Yonne)
Collégiale Saint-Pierre: Importants vitraux décrivant la vie de Sainte Geneviève.
registre inférieur (sainte Geneviève enfant à Nanterre consacrée par saint Germain d' Auxerre), 2e registre (la sainte veut entrer dans une église, sa mère le lui défend), 3e registre (sainte Geneviève et sa mère devenue aveugle, elle puise de l' eau et la guérit), 4e registre (la sainte et sa mère devant un monastère, la sainte malade protégée par un ange), 5e registre (intercession de la sainte auprès de Childéric pour la grâce de condamnés), 6e registre (miracle du cierge), 7e registre (un prêtre agenouillé devant la châsse de la sainte) ; encadrement d' architecture Renaissance unique. Un groupe de vitraux raconte la vie de Sainte Geneviève: la scène du soufflet, la scène du puits de Nanterre, la procession vers Saint-Denis, la scène de la grâce de Childéric aux condamnés.

Môlay (Yonne)
Eglise paroissiale Saint-Laurent: Important groupe de 14 vitraux: dont une représentation de Saint Germain et Saint loup remettant une médaille à Sainte Geneviève.

Tonnerre (Yonne)
Hôpital: huile sur toile représentant Sainte Geneviève.

Sementron (Yonne)
Fontaine Sainte Geneviève:
En période de sécheresse on se rendait à Sementron, à la fontaine Sainte-Geneviève, pour implorer le ciel. La procession, partie de Saint-Sauveur, prenait au passage les habitants de Saints-en Puisaye, marquait un premier arrêt à Saint-Bonnet près de Levis et rejoignait enfin Sementron et sa fontaine.

Goussainville (R)(C)(Val d'Oise)
Mairie: Statue de Sainte Geneviève en bois polychrome (XVIIème) et bannière de procession.
Eglise paroissiale St-Pierre-St-Paul:
Reliquaire 19ème de la Sainte en fonte dorée et ciselée.
Retable à panneaux avec Sainte Geneviève (début XVIIIème)
Ancienne confrérie des Dames de Sainte Geneviève fondée en 1866 par l'abbé MOREL.

Pontoise (Val d'Oise)
Carmel
Les reliques de Sainte Geneviève du Carmel de Pontoise ont été offertes le 1er juillet 2010 par Mgr Jean-Yves Riocreux, évêque de Pontoise, au diocèse de Chersonèse du Patriarcat orthodoxe de Moscou. Elles ont été remises à Mgr Innocent qui les a déposées dans la chapelle Saint-Martin-Sainte-Geneviève du Séminaire russe en France à Epinay-sous-Sénart.


Bouqueval (Val d'Oise)
Eglise Saint-Jean-Baptiste: statue de Sainte Geneviève en terre cuite (XVIIIème).

Puiseux-en-France (Val d'Oise)
Eglise Sainte-Geneviève:

Jagny-sous-Bois (Val d'Oise)
Eglise Sainte-Geneviève:

Chennevières-les-Louvres (Val d'Oise)
Mairie: statue en bois de Sainte Geneviève (XVIème).

Le Thillay (Val d'Oise)
Eglise Saint-Denis: vitraux (fin XIXème) de Charles Leveque représentant des scènes bibliques avec la figure de Sainte Geneviève.

Louvres (Val d'Oise)
Eglise paroissiale Saint-Justin: vitraux représentant Sainte Geneviève et Saint Maurice (début XXème).

Nesles-la-Vallée (Val d'Oise)
Eglise paroissiale Saint-Symphorien: statue de Sainte Geneviève en pierre (XIIIème).

Pontoise (Val d'Oise)
Eglise Notre-Dame: chasuble à l'effigie de Sainte Geneviève.

Vemars (Val d'Oise)
Eglise Saint-Pierre&Saint-Paul: tableau (XIXème) de Léopold Durangel représeantant Sainte Geneviève filant la laine.

Argenteuil (Val d'Oise)
Ancienne église Sainte-Geneviève: désaffectée et vendue en 1972, est devenue un lieu de culte musulman.

Villers-Pol (R)(M)(Nord)
Chapelle Sainte-Geneviève: reliquaire XVIIIème, la sainte tient un livre ouvert dans la main droite et a le bras gauche ouvert. elle est posée sur un socle important orné à ses quatre angles d'anges ailés.
Le transfert des reliques aurait donné lieu à un miracle. Le reliquaire à la forme d'une chapelle du gothique flamboyant. Sur le toit, un médaillon serti de pierres protège les reliques.



Arras (Pas-de-Calais)
Cathédrale Saint-Vaast: groupe sculpté en marbre représentant Sainte Geneviève et Saint Germain par Henri CHAPU, 1874-1878.
Il appartient à un ensemble de statues provenant du Panthéon installées dans les nefs latérales. En regardant vers le maître-autel, ce sont:
à droite : Saint Jean de Matha ; Saint Bernard ; Saint Rémi ; Saint Grégoire de Tours.
à gauche : Saint Éloi ; Saint Denis ; Saint Martin ; Saint Germain et Sainte Geneviève.
Arras est la cité de Saint Vaast, catéchiste de Clovis.
Vers 520 Vaast vient planter son ermitage en face de la cité en ruine d'Arras (Nemetacum), mais on hésite à voir en lui un évêque. "Vaast était accablé de tristesse devant l'incurie et la négligence dans lesquelles croupissait la cité presque déserte; En sortant de la ville l'âme en peine, il trouva dans le val voisin un repaire qu'occupait un ours, au bord d'un ruisseau appelé Crinchon… " (Miracula sancti Vedasti, AS febr. I, 802).
Si l'aristocratie franque s'était faite baptiser, le peuple restait fidèle aux cultes anciens, celtiques ou germaniques. Devenu évêque d'Arras, il mourut en 540.


Canettemont (Pas-de-Calais)
Eglise Notre-Dame: Statuette de Sainte-Geneviève, bois polychrome (XVIème).

Saint-Riquier (Somme)
Eglise abbatiale: Sculpture de Sainte Geneviève en pierre (XVIème).

Saint-Valéry-sur-Somme (Somme)
Eglise Saint-Martin: Huile sur toile représentant Sainte Geneviève et la Sainte Vierge (XVIIIème).

Montlognon (Oise)
Eglise paroissiale Sainte-Geneviève: Baton de procession sculpté à l'éffigie de Sainte Geneviève (XVIIIème).
Statue en pierre calcaire du XVème.

Senlis (Oise)
Cathédrale Notre-Dame: importants vitraux de Roussel sur la vie de Sainte Geneviève (XIXème).
Baie 15 : de bas en haut et de gauche à droite : 1ère lancette : 1er médaillon : la sainte rentre dans un édifice avec un évêque (baptême?) ; 2e médaillon : la sainte rencontre saint Germain d' Auxerre et saint Loup ; 3e médaillon : sa mère la soufflette pour qu' elle n' aille pas à l' église ; 2e lancette : 1er médaillon : elle rend la vue à sa mère devant un puits ; 2e médaillon : la sainte intercède pour un mourant ; 3e médaillon : la sainte retient les parisiens fuyant Attila ; baie 13 : 1e lancette : 1er médaillon : L' épisode du cierge éteint etrallmé par n démon et un ange ; 2e médaillon : elle donne du pain ; 3e médaillon : elle ravitaille Paris ; 2e lancette : 1er médaillon : elle guérit un aveugle ; 2e médaillon : elle ressucite un enfant ; 3e médaillon : mort de la sainte .

Varinfroy (Oise)
Eglise paroissiale: vitrail sur Saint Michel et Sainte Geneviève signé Pauline Peugniez (milieu XXème).

Amiens (Oise)
Couvent des Filles de Sainte-Geneviève de la Providence.

Beauvais (Oise)
Musée départemental de l'Oise: sculpture de Sainte Geneviève d'Eugène Antoine AIZELIN.

Sainte-Geneviève en Beauvaisis (M)(R)(P)(Oise)
Sur la N1 de Paris à Beauvais, on traverse un village qui porte le nom de la Sainte en raison du fait qu'il possède une relique (Sacras particulas ex digito Sanctae Genovefae). Un Hôtel-Dieu y fût fondé en 1333. L'église contient deux statues de Sainte Geneviève où elle porte un cierge et un livre. Un vitrail de la fin du XIXème raconte sa vie. Il était de tradition que les villages voisins y viennent en procession honorer Sainte Geneviève.
Cette tradition est rapportée dans la vita de Pierre le Juge (1580) en ces termes p54: "Ceux ('les miracles') qui ont été faicts à Beauuais en une eglise dédiée à icelle en une forêt appelée Telleu, où ceux du pays ont assez congneu sa vertu & puissance en miracles: où les muets ont reçu la parole, les sourds l'ouye, les aueugles la clarté, les boiteux ont marché droict, les paralytiques la santé...".
Il est donc historiquement reconnu, bien que ce souvenir se soit perdu, que de nombreux miracles s'y sont passé après la mort de Sainte Geneviève et cela explique le nom du village, l'installation de l'hopital et l'institution d'un pelerinage. Le nom de forêt de "Telleu", cité par Pierre Le Juge dans sa vie de Sainte Geneviève, se retrouve dans celui de "Pays de Thelle", intitulé de la Communauté de communes à laquelle se range la commune de Sainte-Geneviève.

Sainte-Geneviève (Aisne-02340)


Anizy-le-Château (D) (Aisne)


Marizy-Sainte-Geneviève (R)(Aisne)
Son corps est transporté en 845 à Marizy par crainte des Normands et rapporté à Paris en 890.
Il y existe une roche dont la tradition veut qu'elle représente la trace du pas de Sainte Geneviève, à Marizy-Ste-Geneviève. Dolmen encore visible en 1977, enterré depuis.

La Fère (D)(Aisne)
Le village de La Fère fut donné à Sainte Genevieve par Clovis (Testament de Saint Remi). Situé sur la haute vallée de l'Oise, il ne doit pas être confondu avec Fère-en-Tardenois et Fère-sur-Ourcq.

Surfontaine (Aisne)
Au hameau de Fay-le-Noyer, Chapelle Sainte-Geneviève restaurée en 1928 (XVIIIème).

Rosny-sous-Bois (V)(Seine-Saint-Denis)
Eglise Sainte-Geneviève: Les Miracula sanctae Genovefae post mortem relatent qu’en 866, les religieux qui rapportent les reliques de Geneviève de Marizy (Aisne) - où la châsse de la sainte a été apportée en 861 pour la soustraire aux Normands - s’arrètent à Rosny. On prendra toutefois garde au fait que ce texte ne nous est connu que par un manuscrit de 1291. L’église Sainte-Geneviève est attestée en 1163 lorsque Alexandre III en confirme la possession à l’abbaye Sainte-Geneviève. Au début du 13e siècle, c’est de fait l’abbé de Sainte-Geneviève qui présente à la cure. Noter que Denis est le second patron de la paroisse et que selon Lebeuf 1755, c’était autrefois le patron principal. Le prieuré-cure est attesté en 1352. L'église est démolie en 1857 avant d’être reconstruite sur un emplacement légèrement décalé vers le nord. Avant sa démolition, elle se présente sous la forme d’un édifice à chevet plat et à transept largement débordant; la nef semble adopter un plan légèrement trapézoïdal.

Boué (Aisne)
Eglise paroissiale Saint-Nicolas: vitrail représentant Sainte Geneviève veillant sur Paris endormi. La scène de la baie 0 représente sainte Geneviève, de profil, devant le roi Childéric Ier assis sur son trône, demandant la grâce de plusieurs hommes qui se trouvent derrière elle, les poignets attachés par des cordes ou des chaînes. Sur la verrière 1, on voit en arrière-plan, sainte Geneviève, de face, les mains levées ; au premier plan plusieurs personnes (hommes, femmes et enfants symbolisant le peuple de Paris) accompagnées d' un chien, prient debout ou à genoux. Sur la verrière 2, sainte Geneviève, debout, distribue du pain à des Parisiens, hommes et enfants qui tendent les mains vers elle, tandis qu' au premier plan est allongée une femme, morte de faim. A l' arrière de la scène est représenté le bateau qui a servi à transporter les vivres.

Noyales (Aisne)
Eglise paroissiale Sainte-Geneviève présentant trois vitraux sur la vie de Sainte Geneviève.


Laon (M)(V)
Elle fit ensuite un voyage à Laon probablement pour rencontrer Childéric où elle fut reçue en magistrat municipal de Paris. Elle dut lui demander son intervention pour préserver la paix publique. Ainsi elle était en relation avec Childéric qui avait une véritable vénération pour elle. Laon fut par ailleurs témoin du miracle de l'enfant paralytique. Entre 497 et 511, Saint Remi élève Laon à la dignité de cité par la création d'un évêché démembré de celui de Reims. Trace de chapelle dédiée à Sainte Geneviève au VIIème sècle. Cathédrale Notre-Dame: scène de la vie de Sainte Geneviève sur les arcatures.

Reims (V)(domaines)(Marne)
Sainte Genevève s'est rendue plusieurs fois à Reims s'entretenir avec Saint Remy qui lui était contemporain. Clovis lui avait fait don de deux domaines sur la route de Paris afin de lui assurer son ravitaillement; elle en avait fait don ultérieurement à Saint Remy que l'on retrouve dans son testament. Depuis, une chapelle dédiée à Sainte Geneviève se trouvait dans l'église Saint-Christophe qui devint basilique Saint-Remy.

Bezannes (R)(près de Reims)(Marne)
Au XIVème siècle, on trouve la trace d'une chapelle Sainte-Geneviève au village de Bezannes, devenu depuis faubourg de Reims sur la route de Paris. Démolie en 1773, elle fut reconstruite à proximité de 1876 à 1878 par Mgr Langénieux. Cette église possède des reliques de la Sainte.

Crugny (D) (Marne)
Le village de Crugny fut donné à Sainte Genevieve par Clovis (Testament de Saint Remi).

Congy (Marne)
Eglise Saint-Remi: Ensemble de vitraux dont un sur Sainte Geneviève (fin XIXème).

Epernay (Marne)
Abbatiale Notre-Dame: Ensemble de vitraux: la scène du registre supérieur (sainte Geneviève donne à boire à un lépreux) a été donnée en 1527 par Nicolas Honet.

Mareuil-le-Port (Marne)
Eglise Saint-Rémi: Vitraux dont un sur Sainte-Geneviève (milieu XVIème).

Mouzon (Ardennes)
Eglise Sainte-Geneviève (XII-XVIème)

Sery (D) (Ardennes)
Eglise Sainte-Geneviève (XII-XVIème)

Sainte-Geneviève (R)(M)(Meurthe et Moselle)
Sur les hauteurs du Grand Couronné de Nancy, se trouve un " curieux triangle" formé de trois villages: Sainte-Geneviève, Atton-Saint-Germain et Clémery-Saint-Loup. Dans chacune de leurs églises se trouve un vitrail décrivant Sainte Geneviève à Nanterre avec Saint germain et saint Loup. On trouve dans celle de Sainte-Geneviève une statue de la Sainte tenant une houlette et une quenouille avec un agneau à ses pieds. Dans le retable de l'autel se trouve une relique de la Sainte offerte le 7 août 1634 par le prieur des Bénédictins de Dieulouard (siège de la Prévôté), frère Jocelyn de Sainte-Marie. Un kilomètre à l'est du village se trouve une crix et une fontaine Sainte-Geneviève dont passe pour guérir les malades. La colline Sainte-Geneviève domine la région de toute sa hauteur: elle fut, en 1914, lors de l'invasion allemande, l'objet d'une sévère bataille dont l'issue, passant pour miraculeuse, permit à l'armée française de tenir la position et de stabiliser l'avance allemande dans cette direction alors qu'à Paris, on avait entamé un triduum de supplication à la Sainte.

Réhon (Meurthe et Moselle)
Eglise paroissiale Sainte Geneviève: Groupe sculpté de la fin du 17e siècle de sainte Geneviève, sans doute d' un atelier parallèle à celui ayant produit les statues de saint Gérard (54001353), sainte Anne (54001355) et sainte Marguerite (54001357), ayant travaillé dans le pays haut ou le pays d' Arlon ; se trouvait avant la destruction des autels latéraux au centre du retable de l' autel gauche; 4e quart 17e siècle.

Chassagne (Meurthe et Moselle)
Eglise paroissiale Saint-Denis: vitrail début XXème avec Sainte-Geneviève.

Clémery (Meurthe et Moselle)
Eglise paroissiale Saint-Loup: Ensemble de vitraux dont un comprenant Sainte Geneviève avec Saint Germain et saint Loup (début XXème).

Haucourt-Moulaine (Meurthe et Moselle)
Eglise paroissiale Saint-Eloi: Ensemble de vitraux dont un comprenant Sainte Geneviève avec ses moutons (début XXème).

Herserange (Meurthe et Moselle)
Eglise paroissiale Notre-Dame-de-Senelle: Ensemble de vitraux dont un comprenant Sainte Geneviève avec Sainte Odile (début XXème).

Lunéville (Meurthe et Moselle)
Eglise paroissiale Sainte-Jeanne-d'Arc: Vitrail avec Sainte Geneviève.

Mance (Meurthe et Moselle)
Eglise paroissiale Saint-Martin: Vitrail avec Sainte Geneviève.

Nancy (Meurthe et Moselle)
Basilique Saint-Epvre: vitraux avec Sainte Geneviève.

Saint-Nicolas-de-Port (Meurthe et Moselle)
Eglise paroissiale Sainte-Jeanne-d'Arc: Vitrail avec Sainte Geneviève. Verrière commandée par René II (avant 1508) en partie payée par son fils Antoine (1509, 1510) ; les parties anciennes sont attribuées à Nicolas droguet et maître George ; saint André, saint Mathieu, anges portant les instruments de la Passion datent du 19e siècle.

Bartenheim (Haut-Rhin)
Chapelle Saint-Nicolas: Statue de Sainte Geneviève en bois polychrome (1500)

Mulhouse (Haut-Rhin)
Eglise paroissiale Sainte Geneviève: trois scènes de la vie de Sainte Geneviève, par Franz Zettler (début XXème).

Les Eparges (Meuse)(C)
Eglise paroissiale Saint-Martin: Vitrail avec Sainte Geneviève.

Récourt-le-Creux (Meuse)
Eglise paroissiale Saint-Maurice: Eglise du XVIème reconstruite en 1847 Restauration du culte à Sainte Geneviève en 1887.

Marville (Meuse)
Eglise paroissiale Saint-Hilaire: tombeau : de Jean Jappin et Geneviève God avec Sainte Geneviève (vers 1615).

Pareid (Meuse)
Eglise paroissiale Saint-Rémy: vitrail avec Sainte Geneviève.

Saint-Germain-sur-Meuse (Meuse)
Eglise paroissiale Saint-Germain: vitrail représentant la profession de Sainte Geneviève devant Saint Germain.

Saint-Mihiel (Meuse)
Abbaye Bénédictine Saint-Michel: vitrail avec Sainte Geneviève.

Laimont (Meuse)
Eglise Saint-Remy: vitrail représentant Sainte Geneviève protégeant Paris des invasions barbares.

Esbarres (Côte d'Or)
Eglise de la Nativité: Statue en calcaire polychrome.

Magny-Lambert (Côte d'Or)
Eglise de la Trinité: Statue en bois (XVIIème).

Rouen (Eure)
A Rouen, Cour des Libraires, Cathédrale de Rouen, statue de Sainte-Geneviève sur le modèle du Louvre. Musée des Beaux-Arts: Sainte Geneviève, tableau d'après Charles Le Brun



Rouvres (Eure et Loir)
Chapelle Sainte-Geneviève

Senantes (P)(Eure et Loir)
Chapelle Sainte-Geneviève: 1er dimanche de mai. Processions pour guérir de la fièvre suivie d'une réception publique

Saint-Ouen-Marchefroy (M)(P)(Eure et Loir)

Chapelle Sainte-Geneviève: chapelle sur la rive droite de la Vesgre, entre Rouvres et Saint-Ouen, près la Ferme de Roudeville. Ce sanctuaire, qui dépend en partie du diocèse de Versailles et en partie de celui de Chartres (ce qui ne simplifie guère certaines questions, comme celle de l'entretien, par exemple) aurait été fondé au Viéme, ou VIiéme siècle par les Rois Francs qui , avaient un "palais" à Rouvres. On y invoquait la Sainte pour la guérison des "infirmités" et la foule des pèlerins, s'y rendaient le 3 Janvier jour de la Sainte Geneviève et le dernier dimanche de septembre. Pour gagner la chapelle Ste-Geneviève les Anetais empruntaient, un raccourci le "chemin vert", qui conduit à La Garenne d'Hector et descend jusqu'au chemin de l'Enfer, sous la dénomination de "sente Ste Geneviéve" Ce sentier reprend un peu plus bas sous le même nom, traverse la Vesgre et rejoint la "Ventrouillerie" en bordure du gué-Pelerin.; Ce lieudit, au surplus, ne tirerait-il pas lui même son nom d’un Gué qui autrefois permettait aux pélerins de Ste Geneviève de traverser la Vesgre en cet endroit. Ce pèlerinage a toujours lieu (renseignement datant de 1948) mais en, avril et une messe célébrée en septembre.

Le Favril (Eure)
Eglise paroissiale Sainte-Geneviève du XIIème siècle.

Sainte-Geneviève-les-Gasny (Eure)
Eglise paroissiale Sainte-Geneviève:

Aizier (Eure)
Eglise paroissiale Saint-Pierre: statue de Sainte Geneviève en plâtre polychrome (XVIème).

Beaumesnil (Eure)
Eglise paroissiale Saint-Nicolas-Saint-Eugène: Groupe biblique en plâtre avec Sainte Geneviève.

Beuzeville (Eure)
Eglise paroissiale Saint-Hélier: superbe vitrail représentant Sainte Geneviève devant Paris (1960).

Bézu-Saint-Eloi (Eure)
Eglise paroissiale Saint-Remy: meuble de sacristie à l'éffigie de Sainte Geneviève.
Autel secondaire, statuaire en bois fin XXème.
Huile sur bois (fin XIXème) avec Saint-Joseph, Saint-Germain et Sainte-Geneviève.

Droisy (Eure)
Eglise paroissiale Saint-Martin: Bâton de procession

Epinay (Eure)
Eglise paroissiale Notre-Dame: Bannière de procession,
Grande statue de Sainte Geneviève tenant une houlette et un livre, plâtre du XVIème.

Fontaine-la-Louvet (Eure)
Eglise Saint-Arnould: Plâtre polychrome (XVIème) avec Sainte Geneviève représentée avec un livre et une quenouille. Représentation d' un troupeau de moutons à ses pieds.

Fourges (Eure)
Eglise paroissiale Saint-Pierre: Vitrail XIXème représentant Saint Louis et Sainte Geneviève.

Sainte-Geneviève-en-Caux (Seine-Maritime)
La commune de Sainte-Geneviève-en-Caux a fusionné en 1965 avec la commune de Beaunay pour former Beauval-en-Caux.
Eglise Saint-Pierre de Beaunay: 11ème/13ème : fonts baptismaux de pierre 17ème, Vierge de pierre* 14ème, pietà 16ème boiseries 18ème, pierres tombales 14ème.
Eglise de Sainte-Geneviève: 11ème/16ème : clocher-arcade 11ème avec pignon à tinterelles ; statues 15ème/18ème.
Chapelle 16ème: ornée de devises du château des Etangs.


Grigneuseville (Seine-Maritime)
Eglise paroissiale Saint-Maclou: petite statue de Sainte Geneviève.

Sainneville (Seine-Maritime)
Eglise paroissiale Sainte-Madeleine:

Auzouville-Auberbosc (Seine-Maritime)
Eglise: Chapelle Sainte-Geneviève

Bailleul (Orne)
Eglise paroissiale Saint-Martin: statue de Sainte Geneviève en calcaire polychrome (XIXème).

Bellême (Orne)
Eglise paroissiale Saint-Sauveur: Huile sur toile: sainte Geneviève : guérison, jeune fille, femme, nourrisson, personnage : agenouillé, enfant : cadavre
Tableau exécuté par Ternante, exposé au salon de 1857, donné par l'empereur à l' église de Bellême en 1859.

Champs (Orne)
Eglise paroissiale: vitrail (milieu XXème)
Deux travées comportent chacune un personnage entouré de vitrerie de losanges, avec des restes de bordures Renaissance. La travée de gauche est occupée par la Pietà, tandis que celle de droite représente sainte Geneviève. Dans les ajours se trouvent la Trinité et deux anges musiciens.

Occagnes (Orne)
Eglise Saint-Ouen: toile octogonale sur Sainte Geneviève (XVIIème).

Saint-Germain-de-Clairefeuille (Orne)
Eglise paroissiale Saint-Germain: vitrail avec Sainte Geneviève en médaillon (fin XIXème).

Juvigny-sous-Andaines (Orne)
Chapelle Sainte-Geneviève, construite en forêt d'Andaines(1939).

Alençon (Orne)
Prieuré de Sainte-Geneviève fondée en 1636 par Geneviève de Flotté, veuve de Charles de Vanssay. Sa belle-sœur, Renée de Vanssay, professe de Montmartre, en fut la première supérieure. Le prieuré fut érigé en abbaye de Bénédictines dite de Montsort, quartier d'Alençon dans une boucle de la Sarthe.

Vire (Calvados)
Eglise Notre-Dame-de-l'Assomption de Neuville: retable nord* : bas-reliefs se représentant la vie de sainte Geneviève fin XVIIème et statue de la sainte en bois polychrome (XVIIIème).

Louvagny (Calvados)
Eglise Saint-Protois: Peinture, Sainte Geneviève, un cierge et un diablotin (XVIIème).

Sommervieu (Calvados)
Eglise Saint-Pierre-et-Sainte-Geneviève: Peinture, huile sur toile
Anciens tableaux latéraux du retable du maître-autel réalisés vers 1761-1762 ; le tableau représentant sainte Geneviève est une copie d' une oeuvre de Carle van Loo datant de 1740 et gravée par _BALECHOU en 1758.
Vitrail: libération de saint Pierre, mort de sainte Geneviève de Paris (baies 7, 8).

Celles-sur-Belle (Deux-Sevres)

Abbaye d'Augustins Notre-Dame: huile sur toile de Savignac représentant Sainte Geneviève (début XIXème).

Cognac (Charentes Maritimes)
Eglise Saint-Léger: Vitrail à Sainte-Geneviève: Verrière attribuée à l' atelier du Carmel du Mans et datée vers 1879 ; trois verrières en grisaille voisines. Juillac-le-Coq (Charentes Maritimes)
Eglise Saint-Martin: Luminaire suspendu dont un médaillon représente Sainte Geneviève en prières. Soulignone (Charentes Maritimes)
Eglise Sainte-Geneviève: Eglise Sainte-Geneviève des XIIe et XVe siècles. Il reste, de l’église romane du XIIe siècle, la nef et l’abside en hémicycle.

Clamecy (Nièvre)
Eglise Saint-Martin: Importante statue de Sainte Geneviève en marbre, par Antoine ETEX, 1835.

Asnois (Nièvre)
Eglise Saint-Loup: groupe sculpté en calcaire polychrome représentant Sainte Geneviève (fin XVIème).

Sainte-Geneviève (Manche)
Ancien nom de la commune au moyen-âge: Arréville dont l'église est dédiée à Sainte Geneviève depuis sa fondation.
Eglise Sainte-Geneviève: origine ancienne des XIV et XVème siècle. La nef actuelle de 1880 remplace une ancienne structure des XII et XIIIème siècle.
La chapelle Saint Sébastien et Saint Jacques possède une dalle funéraire contenant les restes d'André Clérel, curé de Sainte-Geneviève, mort en 1678.

Pierreville (Manche)


Troyes (V)(Aube)
Musée de TroyesUne misericorde de Sainte Geneviève sur une stalle se trouve au musée de Troyes. On y voit Sainte Geneviève tissant la laine sur un métier. Au dessus de sa tête, une bataille se fait jour entre le diable et l'ange.
Cathédrale Saint-Pierre-Saint-Paul Vitrail (baie 213) représentant Sainte Geneviève.
Église paroissiale Saint-Rémy Statue de pierre (XVIème).
Église paroissiale Saint-Jean-au-Marché Peinture à l'invocation de Sainte Geneviève.

La Chapelle-Vallon (V)(Aube)
S'appelait autrefois "Les Petites-Chapelles" à quelques lieues de Villarcerf. La tradition garde le souvenir du passage de Sainte Geneviève lors de son voyage à Troyes par Arcis sur Aube pour ravitailler Paris. La paroisse fut réunie à celle de FroidesParois. L'église Saint-Pierre & Saint-Paul date de la fin du 11ème. Une chapelle dédiée à Sainte Geneviève, isolée le long d'une voie romaine, datant de 1842, a été restaurée à plusieurs reprises.

Avirey-Lingey (V)(Aube)
Petite chapelle Sainte-Geneviève du XIIème siècle. A l'époque gallo-romaine, la voie partant de Troyes, à 12 km, passait par Avirey-Lingey en longeant la Sarce(petite rivière) pour aller jusqu'à l'établissement romain de Vertaut(Cote d'or). Dans l'église paroissiale Sainte-Geneviève se trouvent un bâton de procession, deux statues en bois polychrome (XVIIème et XVIIIème),

Villacerf (V)(Aube)
La tradition garde le souvenir du passage de Sainte Geneviève à la Chapelle-Vallon près de Villacerf lors de son voyage à Troyes par Arcis sur Aube pour ravitailler Paris. Une chapelle remplaça un oratoire en 1734. Détruite pendant la révolution, une autre chapelle fut rebâtie en 1834.

Arcis-sur-Aube (V)(Aube)


Bar-sur-Seine (Aube)
L'église Saint-Etienne possède un ensemble de vitraux du XVIème dont l'un représente Sainte Geneviève.

Chaserey (Aube)
Dans l'église Saint-Edme, statue de Sainte Geneviève en calcaire polychrome du début XVIIème.

Coussegrey (Aube)
Dans l'église Notr-Dame de l'Assomption, SANCTA GENOVESA, 1549, en calcaire polychrome.

Mussy-sur-Seine (Aube)
Dans l'église paroissiale, statue en calcaire polychrome de 1550.

Nogent-sur-Seine (Aube)
Eglise Saint-Laurent: Une notice d'Alexandre Lenoir de 1798 relate que cette oeuvre ornait à l'origine le parc du château de Bouthillier de Chaligny à Pont-sur-Seine. Au 17e siècle, elle fut cédée aux Capucins de Nogent et transformée en Vierge à l'Enfant. A la Révolution, elle changea à nouveau d'attributs pour devenir une Allégorie de la Justice (livre de lois dans la main senestre, balance dans la main dextre). Elle devint sainte Geneviève au cours du 19e siècle. Ces travestissement successifs expliqueraient le fait que les mains et la coiffe actuelle soient des ajouts.

Pont-sur-Seine (Aube)
Dans l'église paroissiale, tableau du XVIIème représentant Saint Roch et Saint Martin bénissant Sainte Geneviève et Sainte Barbe.

Rouilly-Sacey (Aube)
Eglise Saint-Martin: Vitraux présentant des scènes de la vie de saint Martin, saint Christophe, sainte Geneviève, saint François d'Assise.

Rumilly-les-Vaudes (Aube)
Eglise Saint-Martin, statue en calcaire polychrome (XVIème).

Saint-Mards-en-Othe (Aube)
Eglise : Statue en pierre de sainte Geneviève du XVIème.

Soligny-les-Etangs (Aube)
Eglise Saint-Léger: Statue en calcaire polychrome de sainte Geneviève du XVIème.

Vanlay (Aube)
Eglise Saint-Jean-Baptiste: Statue en calcaire de sainte Geneviève du XVIème.

Saint-Martin-en-Bresse (Saône et Loire)
Eglise paroissiale Saint-Martin: Huile sur toile représentant Sainte Geneviève et saint Jean-Baptiste (XIXème).

Saint-Point (Saône et Loire)
Eglise paroissiale: Huile sur toile de Mme de Lamartine représentant Sainte Geneviève.

Romans (Isère)
Le quartier de 'Fontaine-Couverte' tire son nom d'une ancienne fontaine dédiée à Sainte Geneviève qui avait protégé Romans de l'incendie. Une confrèrerie avait été créée au moyen-âge pour en perpétuer la dévotion. Depuis, un autre incendie des 20 et 21 octobre 1785 fût arrêté par l'intercession de la Sainte. Dès lors, la messe du 3 janvier est spécialement fréquentée à la grande Collégiale Saint-Barnard et suivie d'une distribution des pains.

Lauris (Vaucluse)
Eglise paroissiale ND de Purification et de Chandeleur: huile sur toile d'Augusta Lebaron-Desves représentant Sainte Geneviève rendant la vue à sa mère (début XIXème).

Castelsarrasin (Tarn-et-Garonne)
Eglise paroissiale Saint-Jean-Baptiste: (ancienne commanderie d' hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem): huile sur toile de Charles Lelièvre représentant Sainte Geneviève visitée par Saint Germain (XIXème).

Cornac (Lot)
Eglise Sainte-Geneviève: peintures murales, en particulier, au-dessus du maître-autel, deux scènes représentant sainte Geneviève empêchant Attila d'entrer dans Paris et les habitants remerciant la sainte de son intervention.

Mignaloux-Beauvoir (Vienne)
Eglise paroissiale Notre-Dame: vitrail avec Sainte Geneviève de Pierre-Gustave Dagrand (fin XIXème).

Saint-Julien-le-Petit (Haute-Vienne)
Eglise paroissiale Saint-Julien: statue de Sainte Geneviève en plâtre moulé.

Sainte-Geneviève sur Argence (Aveyron)


Villefranche-de-Rouergue (Aveyron)
Collégiale Notre-Dame: Le tableau représentant sainte Geneviève gardant ses moutons, se tenant assise auprès d' un puits et lisant un livre posé sur ses genoux. Celui-ci est un ouvrage comportant des images pieuses. Elle caresse de sa main senestre son chien. La jeune bergère est habillée à la mode médiévale italienne, tout comme les deux hommes qui se penchent sur le puits et la regardent. Ils semblent être fascinés devant la piété et l' ardeur spirituelle de la jeune fille. Il pourrait s' agir de saint Germain l' Auxerrois et de saint Loup de Troyes, rappel de l' épisode où saisi de la piété précoce de la jeune bergère, saint Germain l' Auxerrois la consacre alors à Dieu. L' arrière-plan est occupé par un paysage, une grande plaine et ce qui semble être une ferme. Le cadre est orné d' une frise de perles.

Fronsac (Gironde)
Eglise Sainte-Geneviève (IMH).

Lavardac (Lot et Garonne)
Eglise paroissiale Notre-Dame: Ensemble de huit vitraux dont un dédié à Sainte-Geneviève (fin XIXème).

Astaffort (Lot et Garonne)
Eglise paroissiale Saints Pierre et Paul en Brulhois: Chapelle Sainte-Geneviève, Chapelle du XIVe siècle. L'église est la seule en activité depuis le XVIIIe siècle. Elle fut construite en plusieurs étapes : le choeur et une grande partie de la nef datent des XVI et XVIIe siècles, alors que les annexes Nord et Sud ainsi que la façade donnant dans la rue Félix Cassagneau datent de 1876.

Portet (Pyrénées Orientales)
Eglise paroissiale Saint-Laurent: Huile sur toile: pourrait être attribué au peintre Dartiguenave, vers 1840 ; copie très interprétée du tableau de Jean Victor Schnetz, sainte Geneviève distribuant des vivres pendant le siège de Paris, salon de 1822, aujourd'hui à l' église Notre-Dame-Bonne-Nouvelle à Paris.

Jargeau (Loiret)
Une chapelle Sainte-Geneviève fut édifiée au début du XVIe siècle. Détruite, son emplacement sert au musée Roty.

Courcelles (Loiret)
Chapelle Saint-Hubert(restaurée en 2000): huile sur toile de Sainte Geneviève et grande peinture sur plâtre du XVIIème.


Sainte-Geneviève-des-Bois (R)(Loiret)
Ce village installé sur la rive gauche du Loing tire son nom d'une abbaye que les Génovefains y possédaient. Vers la fin du XVIIème siècle, les autorités religieuses de l'abbaye et de la paroisse ayant des liens de famille avec le Père Charles Faure, Abbé de Sainte-Geneviève à Paris, la paroisse de Sainte-Geneviève et l'Abbaye reçurent chacun une relique de la Sainte extraite de celles détenues à Paris. Mais en 1822, à la demande de Monseigneur Quélen, le curé de Sainte-Genneviève-des-Bois restitua la relique reçue par la paroisse 150 ans avant.
En août 1854, une épidémie de choléra se répandit dans la région, un faubourg de Sainte-Geneviève et un faubourg de Puisaut. Suite à une procession de la relique de l'abbaye, l'épidémie cessa de progresser. Deux fêtes sont depuis organisées à Sainte-Geneviève-des-Bois, celle traditionnelle du 3 janvier et celle de l'anniversaire de la procession salvatrice, le dimanche de l'Assomption.
L'église possède sa bannière de procession représentant Sainte Geneviève en médaillon.
Statue de Sainte Geneviève en terre cuite offerte à l'église de Sainte-Geneviève-des-bois par madame BOYENVAL en 1873.
Peinture à l'huile.


Germigny-des-Prés (Loiret)
Eglise Sainte-Geneviève


Tranzault (Indre)
Fontaine Sainte-Geneviève


La Châtre (Indre)
Eglise Sainte-Geneviève


Mery-les-Bois (Cher)
Sculpture sur bois à l'image de Sainte Geneviève (XVIIème)

Mur de Sologne (Loir et Cher)
Eglise Saint-Pierre: plâtre polychrome

Cheviré-le-Rouge (Maine et Loire)
Eglise paroissiale: Ensemble de 17 vitraux dont un représentant Sainte-Geneviève (milieu XIXème).

Coron (Maine et Loire)
Eglise Saint-Louis: Groupe sculpté de Sainte Geneviève tenant une quenouille, fin XVIIème.

Montreuil-Bellay (Maine et Loire)
Hôpital Saint-Jean: Peinture murale de Sainte Geneviève (début XVIème).

Angers (Maine et Loire)
Château: chapelle Sainte-Geneviève: ancienne fondation du IXème siècle avec Saint-Laud.

Le Pouliguen (Loire Atlantique)
Eglise Saint-Nicolas: Ensemble de 17 vitraux: Saint Nicolas de Bari, Saint Augustin, saint Paul, Sainte Lucie, Sainte Thérèse, Sainte Geneviève, Vierge à l'Enfant, secours : Purgatoire

Saint-Christophe-du-Luat (Morbihan)
Eglise Saint-Christophe: Retable du maître-autel: Sainte Geneviève en pied avec un livre (fin XVIème).

Loqueffret (Finistère)
Eglise paroissiale Sainte-Geneviève (XV-XVIème).
Chapelle Notre-Dame de Brennilis comportant un polyptique dont un panneau sur Sainte-Geneviève.


Argol (Finistère)
Eglise Sainte-Geneviève ou Saint-Pierre et Saint-Paul (XVI-XVIIème siècle).
Sainte-Geneviève en est patronne secondaire, depuis 1634 au moins. L'église a été reconstruite entre 1575 et 1641. En forme de croix latine, l'édifice comprend une nef avec bas-côtés de quatre travées. Le clocheton qui surmonte le pignon ouest, sans galerie, est daté sur un linteau de 1582. Le porche sud, reconstruit en 1839, est timbré des armes anciennes remployées de l'un des abbés Tanguy. A l'intérieur, on trouve des statues du XVIIème siècle : saint Pierre, saint Paul, la Vierge-Mère, Notre-Dame de Rochamadour, saint Corentin, sainte Anne et Sainte Geneviève, saint Roch, saint Sébastien, sainte Marguerite, Notre-Dame de Pitié. On voit des fresques murales du XVI-XVIIème siècle. Les retables, chaire et confessionnaux datent du XVIIème siècle. En face de l'église, on peut voir une belle statue du roi Grallon : il s'agit d'une sculpture de Patrig Ar Goarnig ;


La-Roche-Maurice (Finistère)
Eglise Saint-Yves: La façade du côté du choeur contient les statues suivantes : saint Pol Aurélien, saint Christophe, saint Michel, sainte Marie Magdeleine, le Christ de Résurrection, sainte Marguerite, sainte Barbe, sainte Appoline, saint Antoine, sainte Geneviève (XVIème).

Morlaix (Finistère)
Chapelle Sainte-Geneviève en Ploujean (1561) avec son statuaire.

Saint-Michel-en-Grêves (Côtes d'Armor)
Croix et Chapelle de Sainte Geneviève. Un pardon s'y déroule annuellement.

Bégard (Côtes d'Armor)
Eglise Sainte-Geneviève: sur l'ancien bourg de Guénézan (XVI–XVIIème siècle). Le clocher date de 1577 et possède trois chambres de cloches, avec accès par un escalier sur le rampant nord. Deux contreforts sont à signaler à l'ouest. Le porche ouest date de 1611. La chapelle est restaurée de 1976 à 1979 grâce à la générosité de la famille Delestre. La chapelle abrite plusieurs statues anciennes : celle de la Vierge de Pitié, en bois polychrome et datée de la fin du XVème siècle, celle du Père Eternel, en bois polychrome et datée du XVI-XVIIème siècle, celle de saint Yves, en bois polychrome et datée de la fin du XVIIème siècle et celle de sainte Geneviève, en bois polychrome et datée du XVIIème siècle.

Roscoff (Côtes d'Armor)
Eglise Notre-Dame-de-Croas-Batz (1522): Le retable de l'autel des trois Vierges, date du XVIIème siècle : dans les niches, il abrite sainte Geneviève au centre, sainte Barbe à gauche, sainte Catherine d'Alexandrie à droite.

Avézé (Sarthe)
Eglise Saint-Pierre: une statue de Sainte Geneviève sur le retable de l'autel (XVIème).

Cherreau (Sarthe)
Eglise paroissiale Saint-Symphorien: vitrail représentant des scènes de la vie de Sainte Geneviève (fin XIXème).

Cormes (Sarthe)
Eglise paroissiale Saint-Denis: vitraux représentant Sainte Geneviève et Sainte Barbe (milieu XVIème).

Dicay-sous-Courcillon (Sarthe)
Eglise paroissiale: statue de Sainte Geneviève en terre cuite (XVIIème).

La Ferté-Bernard (Sarthe)
Eglise paroissiale Notre-Dame-des-Marais: vitrail représentant une scène de la vie de Sainte Geneviève.

Vion (Sarthe)
Eglise paroissiale Saint-Aubin: vitrail avec Sainte Geneviève.





Belgique


Onze églises ont été consacrées à Sainte Geneviève de Paris en Belgique que l'on évitera de confondre avec Sainte Geneviève de Brabant.
La légende veut que Sainte Geneviève se soit rendu en 448 à Tohogne, mais ceci n'est rapporté dans aucun écrit connu et n'est pas mentionné dans sa vita.
Le culte de Sainte Geneviève peut cependant y être considéré comme natif en raison des liens entre la sainte et le Royaume Franc. En effet, dès 625, l'évêque de Noyon, saint Eloi, la fît connaître dans le Soisonnais. A partir de cette date fut créée une abbaye de Sainte Geneviève à Saint-Tron (Sint-Truiden) en Belgique, dans l'actuel Brabant flamand. Vers 692, sainte Begge, soeur de sainte Gertrude de Nivelles fonde l'abbaye de moniales d'Andenne.
Par ailleurs, Sainte Geneviève est associées sous le vocable des "Trois Soeurs" à Sainte Bertille (de Mareil en Seine & Marne, France) et Sainte Eutrope (de Reims). On trouve les sites des Trois Soeurs à Boortmeerbek, Haacht, Herent et Kampenhout.


Zepperen en Brabant (R)
Eglise Sainte-Geneviève : Le choeur et le clocher carré sont ceux de l'église primitive édifiée au XIII ème siècle tandis que le reste de l'édifice a été reconstruit en 1760. Façade et nef à colonnes doriques 1760 ; tabourets de chantre 18ème, banc d'oeuvre début 19ème, fonts baptismaux datés 1677, confessionnal 18ème. Statue de Saint-denis en bois polychrome du XIV ème siècle. On notera que le reliquaire a été volé en 1974 et que, par l'intermédiation du doyen de Saint-Tron (Sint-Truiden), le Couvent de la Visitation de Paris (av Denfert Rochereau) a fait cadeau d'un nouveau reliquaire rond en argent contenant, croit-on, une phalange de la Sainte.

Sint-Truiden en Brabant (C)
Confrèrerie de Sainte Geneviève de Paris

Liège (C)
Confrérie de Sainte Geneviève de Paris

Mont-Sainte-Geneviève
Paroisse Sainte-Geneviève, Diocèse de Lobbes


Wiesme
Paroisse Sainte-Geneviève, Diocèse de Beauraing


Dréhence
Paroisse Sainte-Geneviève, Diocèse de Dinant Autel dédié àSainte Geneviève


Vodecées
Paroisse Sainte-Geneviève, Diocèse de Philippeville


Tournai (C)
Eglise dédiée à Sainte Geneviève de Paris par Etienne, abbé de Sainte-Geneviève devenu Evêque de la ville en 1192.

Dréhence (M)
Eglise paroissiale Sainte-Geneviève: l'autel de droite lui est dédié.
On y invoque Sainte Geneviève contre les humeurs froides ou dartres.


Bruxelles

Musée royal des Beaux-arts: huile sur toile avec Sainte Geneviève, de Philippe de Champaigne.


Andain ou Andenne sur Meuse

L'abbaye d'Andain, où reposent les reliques de Saint Hubert, fut fondé par Sainte Begge qui y fit bâtie une chapelle en l'honneur de Sainte Geneviève.
Sainte Begge était soeur de Sainte Gertrude de Nivelles et de Grimoald, maire du Palais d'Austrasie. C'est à la mort de son mari en 685 qu'elle décida de fonder un monastère en bâtissant sept chapelles en représentation des sept principales églises du monde chrétien.
En 639, à la mort de Dagobert , roi d'Austrasie, Pépin de Landen, s'empare du pouvoir, alors que le fils de Dagobert, Sigebert III, était encore mineur. Grimoald, fils de Pépin de Landen, lui succède et, à la mort de Sigebert III, tente de faire couronner son propre fils, mais il est assassiné par les Francs fidèles à la famille de Dagobert.
C'est à cette même période que l'évêque de Maastricht, Lambert, qui possède une ancienne villa romaine dans le petit village de Liège, est assassiné par les hommes d'un certain Dodon, administrateur des domaines royaux, sans doute entré en conflit avec l'Eglise qui avait du se ranger aux côtés du maire du Palais.
On doit donc comprendre la fondation de la Chapelle Sainte Geneviève comme un gage politique de fidélité aux Francs


Strée
Eglise Saint-Nicolas: L'église se trouve dans le tournant de la route au milieu d'un cimetière clôturé aujourd'hui désaffecté, mais conservant des croix funéraires des XVIe, XVIIe et XVIIIe s. Ce sanctuaire d'origine romane en moellons de calcaire, de grès ferrugineux et en pierre d'avoine a été principalement remanié au XVIe s. et après l'état des lieux de 1753 dressé par le maître-maçon P. Deveux et l'architecte J.-G. Jacob. Sa solide tour romane des XIIe ou XIIe s. était jadis défensive, comme en témoignent les deux archères conservées au nord. La porte d'entrée axiale a été érigée au XVIIIe s. La nef est flanquée de collatéraux et d'une sacristie récente au nord, et est prolongée d'un choeur au chevet à trois pans. L'intérieur vaut également le détour. Il conserve un riche mobilier. En contrebas de l'église se trouve la fontaine Sainte-Geneviève, réputée pour la guérison de la fièvre lente et de l'eczéma. Elle était équipée d'une pompe en fonte du XIXe s. Une chapelle jouxtait autrefois la fontaine, mais elle est aujourd'hui en ruine. L'édifice est classé comme monument, le cimetière, la fontaine Sainte-Geneviève et la chapelle le sont comme site depuis 1933 et 1978.


Tohogne (M)(V)
Bois de Viné: Source et rivière miraculeuse du bois de Viné qui longe le chemin de Palenge. La légende veut qu'en 448, Sainte Geneviève procéda à la guérison miraculeuse d'une épidémie. Depuis, une maladrerie fut installée non loin de là, d'où les malades venaient se purifier. Le site a été réhabilité en 1996.
Site Internet de Tohogne


Zussen
Paroisse Sainte-Geneviève, Diocèse de Riemst en Flandres


Oplinter
Paroisse Sainte-Geneviève, Diocèse de Tienen en Flandres


Tirlemont
Paroisse Sainte-Geneviève, Diocèse de Tienen en Flandres Lieu de pélerinage relevé depuis au moins le XIIIème siècle. Source: Genicot LF, S. Van Aerschot, A. de Crombrugghe, H. Sansen & Vanhove J. Vanhove & J. 1971: Inventaris van het cultuurbezit in Vlaanderen, Architectuur, Provincie Brabant, Arrondissement Leuven , Bouwen door de eeuwen heen in Vlaanderen 1, Luik. 1971: Inventaire du patrimoine culturel en Flandre, Architecture, Province du Brabant, Leuven Arrondissement, de la construction à travers les siècles dans les Flandres, Liège.

Steenhuffel
Paroisse Sainte-Geneviève, Diocèse de Londerzeel en Flandres L'église Sainte-Geneviève contient un reliquaire.


Rosmeer
Chapelle Sainte-Geneviève


Groot Gelmen
Chapelle Sainte-Geneviève


Reppel
Chapelle Sainte-Geneviève


Opgrimbie
Chapelle Sainte-Geneviève


Eversel
Chapelle Sainte-Geneviève


Heultje
Près de Westerlo, Chapelle Sainte-Geneviève


Hulshout
Chapelle Sainte-Geneviève


Keerbergen
Chapelle Sainte-Geneviève


Erps-Kwerps
Chapelle Sainte-Geneviève


Florée
Cette commune fusionnée à Assesse possède une belle Eglise Sainte-Geneviève du XVIIIème restaurée depuis 2000.


Vaals
Holset


Hodeige
Près de Walen


Hives
Près de Walen


Bertrée
Chapelle des trois Saintes Soeurs, Bertille, première abbesse de Chelles, Eutrope, soeur de l'évêque Nicaise (Nicasius), martyre de Reims, et Geneviève. Sainte Waltrude de Mons, fille de Saint-Walbert et de Sainte-Bertille, et sœur de Sainte-Aldegonde. Elle épouse le comte Madelgaire de Hainault (l’un des vassaux du roi de France Dagobert) et ensemble ils ont quatre enfants (qui deviendront également des saints : Landeric, Dentelin, Aldetrude et Madelberte). Elle réussit à convaincre son époux de devenir moine; il acquiesce à sa demande et fonde l’abbaye de Haumont, près de Maubeuge, où il se retire en prenant le nom de Vincent. Quelques années après il décède; Waltrude décide alors de prendre le voile, qu’elle reçoit des mains de Saint-Aubert, en 656. Elle fait don de tous ses biens et se retire en un lieu près de Châteaulieu (près de Mons). Sa réputation attirant de nombreuses disciples, elle décide de leur fonder un couvent, sans cependant le diriger (626 - vers 686).


Mont-Sainte-Geneviève
Jointe à la communauté de communes de Lobbes, sur la Sambre, Mont-Sainte-Geneviève est le lieu d'un carnaval annuel.


Pervijze
Monastère orthodoxe de la Mère de Dieu, Icône de Sainte Geneviève






Pays-Bas

Holset (P)
Eglise dédiée à Sainte Geneviève de Paris où une procession à lieu chaque année depuis sa fondation par Falco, évêque de Maastricht et ami de Saint Remi.

Maasniel
Eglise Sainte-Geneviève.

Breugel
Eglise Sainte-Geneviève du XVème siècle restaurée en 1978.

Utrecht

Sainte-Geneviève d'Utrecht






Danemark

Le Danemark etait lié à la France depuis le XIIème via la présence des Genovefains et aux liens qui unissaient les familles royales danoise et française, tel le cas de Philippe Auguste qui avait épousé en 1193 Ingeburge, fille de Valdemar 1er à a cathédrale d'Amiens. Seeland
La cathédrale de RoskildeConstruite dans l'ile de Seeland, la cathédrale de Roskilde est, à l'instar de Saint-Denis, le mausolée des monarques danois.
Saint Guillaume d'Eskill, fils d’une riche famille française, est éduqué par les moines de Saint-Germain-des-prés, à Paris, sous la direction de son oncle Hugues. Ordonné prêtre, il officie comme chanoine à l’Église Sainte-Geneviève. Mais détesté par ses collègues (plutôt laxistes) pour son austérité excessive, il doit démissionner et part se retirer à Épinay, dans la banlieue parisienne. En 1148, le Pape Eugène III, qui effectue une visite à Paris, constate la légèreté des chanoines de Sainte-Geneviève et les remplace par des hommes plus sérieux, qui sont bientôt rejoints par Guillaume. Vers 1170, il est invité à se rendre au Danemark pour réformer les monastères du diocèse de Roskilde. En 1194, il effectue à Rome un pèlerinage en faveur d’Ingeburge, la sœur du roi du Danemark (qui vient d’être répudiée par son époux Philippe-Auguste, roi de France) mais décède peu de temps après son retour. Il est aussi le fondateur et l’abbé de Ebelhold (1125-1203).
C'est l'Évêque Svend Nordmand (1076-1088) qui posa la première pierre et supervisa la construction de la cathédrale achevée en 1080.


Lolland
L'église de Engestofte se trouve dans l'ile de Lolland. Elle comporte un grand rosaire en forme de rosace. Quatre saints y figurent sur chaque côté: en haut à gauche Mathhieu et à droite Philippe; en bas à gauche sainte Odile (heilige Ottilie) et à droite sainte Geneviève (de Paris).


Allemagne

Avec le transfert de la capitale de l'empire Franc par Charlemagne à Aix-la-Chapelle à la fin du VIIème siècle, le culte de Sainte Geneviève se propage en Allemagne.
La présence de Sainte Geneviève de Paris en Allemagne ne doit pas être confondue avec celle de Sainte Geneviève de Brabant.
A la différence de la Belgique où les cultes ont toujours été clairement distingués, les pasteurs allemands ont quelques fois, par soucis politique, masqué par substitution le culte de la parisienne par celui de la brabançonne. C'est le cas avéré en particulier des églises anciennement dédiées à Sainte Geneviève de Paris en Prusse Rhénane, c'est à dire dans le massif de l'Eifel sur la rive gauche du Rhin en aval de Coblence et sur la rive gauche de la Moselle en amont de Coblence. C'est en particulier le cas d'Andernacht, de Kruft et d'Obermendig.


Aix-la-Chapelle
Spire
Worms
Andernacht
Eglise Sainte-Geneviève

Kruft
Sainte-Geneviève de Kruft

Obermendig (R)
Sainte-Geneviève d'Obermendig
L'église d'Obermendig a été rendue au culte de Sainte Geneviève de Paris. F. Brull, Die Maifelder Genovefa, Andernacht, 1897; Fr. Goerres, Annalen des historischen Vereins für den Niederrhein, heft 66, Koln, 1898, p. 15-38.


Niedermendig (R)
Eglise Frauenkirschen administrée par l'abbaye de Laach.

Trêves

Sainte-Geneviève de Trêves


Cologne

Sainte-Geneviève de Cologne


Mayence

Sainte-Geneviève de Mayence


Saint-Gall

Sainte-Geneviève de Saint-Gall


Ratisbonne

Sainte-Geneviève de Ratisbonne (Bavière)


Bamberg

Sainte-Geneviève de Bamberg


Würtzburg

Sainte-Geneviève de Würtzbourg


Fulda
Abbaye Fondée par Carloman vers 750; culte de Sainte Geneviève.

Meersburg

Chapelle Friedhof
La première mention de cette chapelle date de 1511. Des peintures murales tardives-gothiques décoraient autrefois toute la longue nef n'ont pas survecu.
Le Prince-évêque Jakob Fugger (de 1604 à 1626) a entrepris en 1621 des travaux d'agrandissement du choeur et du clocher. Le maître-autel, apparu autour de 1630, est attribué à David Zürn. Chapelle de cimetière Mariä l'ascension à Meersburg (cercle de lac de Constance) Une fresque résiduelle sur le mur du fond, datée du début du 16ème siècle, représente Sainte Barbara, Sainte Catherine d'Alexandrie, Sainte Odile et, Sainte Geneviève de Paris que l'on reconnait à son cierge.



Ellhofens

Eglise Sainte Croix, Saint-Pierre et Sainte Geneviève
Il s'agit de l'église paroissiale protestante de la ville de Ellhofen dans le Bade-Wurtemberg.
La tour du choeur, romane n'a été achevée qu'en 1498. Le pignon ouest, gothique tardif, touche maintenant un immeuble construit en 1976.
En 1960, plusieurs peintures murales ont été découvertes sous le crepis.
L'église contient un autel consacré à la dévotion de Sainte Geneviève. Mentionnée depuis 1303, en plus d'être un lieu de pélerinage, elle servait d'église de défense.
Près de l'autel, les deux tableaux inférieurs montrent des images de la vie de Sainte Geneviève : le premier relate le miracle de l'enfant retiré du puits noyé et rendu à la vie Genovefa un enfant qui s'est noyé dans la fontaine(le puits),le second la montre guérissant les aveugles, les paralytiques et libèrant d'autres de la lèpre et peste. Ref: Hartmut Gräf: Unterländer Altäre 1350-1540. Eine Bestandsaufnahme. Städtische Museen Heilbronn, Heilbronn 1983 (Heilbronner Museumsheft. Nr. 2). S. 45



Mayen


Genovevaburg






Luxembourg

Echternach (R)
Eglise paroissiale disparue dédiée à Sainte Geneviève de Paris, Saintes Marthe & Marie, Sainte Radegonde et Sainte Colombe.
Fondée par Saint Willibrord, évêque d'Utrecht, qui fit construire cette chapelle en 698 à côté de l'abbaye du même nom. Ses trois autels comprennent des reliques de ces saintes. L'abbaye d'Echternach est connue dans le monde entier pour son scriptorium dont sont issus les plus beau manuscrits enluminés de l'art des Francs Saliens. Voir, à ce sujet, les compléments sur Echternach.






Pays-Bas

Holset (P)
Eglise dédiée à Sainte Geneviève de Paris où une procession à lieu chaque année depuis sa fondation par Falco, évêque de Maastricht et ami de Saint Remi.

Vaals
Près d'Epen






Grande Bretagne

Cornouailles
Abbaye Saint-Germain qui n'est pas sans rappeler le voyage de ce saint en Angleterre à la demande de saint Patrick. Winchcombe
Abbaye Saint-Germain qui n'est pas sans rappeler le voyage de ce saint en Angleterre à la demande de saint Patrick.

Italie

TORRE SPACCATA (R)
Eglise S. Maria Regina Mundi, Via Alessandro BarbosiReliques de Sainte Geneviève avec celles de S. Alfonso, S. Antonio abate, S. Nicola, S. Antonio di Padova, S. Andrea Corsini, S. Giovanni della Croce, S. Giovanni Berchmans, S. Benedetto Giuseppe Labre, S. Caterina da Siena, S. Caterina da Bologna, S. Cecilia

Canada


L'Île-Bizard–Sainte-Geneviève, arrondissement de la ville de Montréal

Sainte-Geneviève-de-Batiscan

Eglise Sainte-Geneviève de Sainte-Foy
Le 3 septembre 1960, l'archevêque de Québec, le cardinal Maurice Roy, accorde la reconnaissance canonique à une nouvelle paroisse, celle de Sainte-Geneviève, pour répondre à la demande des nombreux fidèles et nomme l'abbé Germain Gervais comme premier curé.

Église Sainte-Geneviève de Montréal
Construite en 1843 selon les plans de l’architecte Thomas Baillairgé, l’église Sainte-Geneviève possède une crypte qui fut utilisée pour les sépultures jusqu’en 1965.

Eglise Sainte-Geneviève de Manitoba
Contruite en 1918, l’église catholique de Sainte-Geneviève a presque été détruite en 1994 lorsqu’un incendie allumé par la foudre a brûlé la majeure partie de la flèche et a partiellement endommagé l’intérieur. Après en avoir discuté quelque temps, les fidèles ont entrepris de réparer l’édifice qui, de nos jours encore, témoigne de leur détermination. Le presbytère avoisinant, construit la même année que l’église, abrite maintenant une collection d’objets religieux dont bon nombre ont été donnés par l’archevêché de Saint-Boniface.


Missouri
Sainte-Geneviève-du-Missouri




Positionnement GPS des principaux sites de Sainte Geneviève:
• Sainte-Genevieve Longitude : -3.8 - Latitude : 48.6 - (P) • Sainte-Genevieve Longitude : 6.1166667 - Latitude : 48.8666667 - (P) • Sainte-Genevieve Longitude : 2.2 - Latitude : 49.2833333 - (P) • Sainte-Genevieve Longitude : -1.3166667 - Latitude : 49.65 - (P) • Sainte-Genevieve Longitude : 4.0666667 - Latitude : 49.7166667 - (P) • Sainte-Genevieve Longitude : 2.8166667 - Latitude : 47.8166667 - (P) • Sainte-Genevieve Longitude : 2.3333333 - Latitude : 48.6333333 - (P) • Sainte-Genevieve Longitude : 1.4333333 - Latitude : 49.65 - (P) • Sainte-Genevieve Longitude : 1.0333333 - Latitude : 49.7333333 - (P) • Sainte-Genevieve Longitude : 1.5833333 - Latitude : 49.0833333 - (P) • Sainte-Genevieve Longitude : 2.75 - Latitude : 44.8 - (P) • Sainte-Genevieve-des-Bois Longitude : 2.8166667 - Latitude : 47.8166667 - (P) • Sainte-Genevieve-des-Bois Longitude : 2.3333333 - Latitude : 48.6333333 - (P) • Sainte-Genevieve-en-Bray Longitude : 1.4333333 - Latitude : 49.65 - (P) • Sainte-Genevieve-en-Caux Longitude : 1.0333333 - Latitude : 49.7333333 - (P) • Sainte-Genevieve-les-Gasny Longitude : 1.5833333 - Latitude : 49.0833333 - (P) • Sainte-Genevieve-sur-Argence Longitude : 2.75 - Latitude : 44.8 - (P) • Beauval Longitude : 1.35 - Latitude : 49.8166667 - (P) • Beauval Longitude : 2.3333333 - Latitude : 50.1 - (P)

Ressources
Base Mérimée pour les monuments
Base Palissy pour les oeuvres
Base Joconde des musées de France
Base Mistral des musées de France
Base de manuscrits
Clochers de France